Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Des députés de La République En Marche veulent "aller plus loin" sur l'ouverture des magasins le dimanche

-
Par , France Bleu Provence

Dans une tribune publiée dans « le JDD » : une vingtaine d’élus de La République en Marche appellent à profiter de la loi Pacte pour donner « plus de libertés aux commerces ». Parmi les signataires, on trouve la députée d'Arles Monica Michel.

A plan de Campagne, toues les commerces sont ouverts le dimanche
A plan de Campagne, toues les commerces sont ouverts le dimanche © Radio France - Emilie Briffod

PACA, France

Une vingtaine de députés LREM appelle à "aller plus loin" dans les possibilités d'ouverture des commerces le dimanche. Ils souhaitent introduire un article allant dans ce sens dans la loi Pacte, qui doit être débattue à la rentrée par les parlementaires. 

La loi Macron a été un succès. Qu'attendons-nous pour aller plus loin ?

Dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche, les députés mettent en avant les résultats de cette loi de 2015 qui a créé les "zones touristiques internationales" où les magasins peuvent ouvrir le dimanche et en soirée jusqu'à minuit. Dans ces zones, le chiffre d'affaires des magasins aurait augmenté de 15 %, le nombre d'emplois aurait augmenté de 10 % et 1500 postes auraient été créée dans les grands magasins parisiens.

"L'ouverture dominicale est avant tout un enjeu sociétal qui correspond à l'aspiration des Français : être libre d'acheter, de se divertir, de travailler ou non le dimanche", affirment les signataires.  "L'attrait des Français pour l'e-commerce est également révélateur de notre aspiration à être libre de consommer", ajoutent-ils. 

Parmi les signataires, figure la député d'Arles Monica Michel qui est l'invité de France bleu provence ce vendredi matin à 7h50. 

De leur côté, les syndicats FO et CGT du commerce font  part de leur indignation réaffirmant leur opposition à la banalisation du travail du dimanche. Selon Geoffrey Nes, chargé du commerce a la CGT des Bouches du Rhône, la République en Marche est en train de "casser le code du travail". Selon lui, "Le consommateur veut consommer toute la journée mais le salariés ne veulent pas travailler tous les jours".