Économie – Social

Des députés PS proposent d'autres pistes pour économiser 50 milliards d'euros

France Bleu mardi 22 avril 2014 à 8:09

Karine Berger, députée PS des Hautes-Alpes, est à la tête du groupe qui a formulé ce plan d'économies alternatif
Karine Berger, députée PS des Hautes-Alpes, est à la tête du groupe qui a formulé ce plan d'économies alternatif © MaxPPP

Moins d'une semaine après les annonces de Manuel Valls pour économiser 50 milliards d'euros d'ici à 2017, et notamment le gel des prestations sociales, une partie du groupe socialiste à l'Assemblée a proposé un scénario alternatif. Parmi les mesures proposées, un recul des mesures du pacte de responsabilité pour les plus grandes entreprises.

> LA QUESTION DU JOUR : Êtes-vous prêts à vous serrer un peu plus la ceinture au nom de la réduction des déficits publics ? Réagissez à l'antenne en appelant le 0 810 055 056 (prix d'un appel local) ou sur la page Facebook de France Bleu

C'est un "parcours alternatif" que des députés PS entendent proposer au gouvernement, après l'annonce des mesures qui serviront à économiser 50 milliards d'euros d'ici 2017 – et notamment le gel des prestations sociales d'ici à octobre 2015. La députée PS des Hautes-Alpes Karine Berger et plusieurs de ses collègues de la commission des Finances ont planché sur "une autre trajectoire d'économies ", dont les éléments ont été publiés lundi dans Le Monde. "On a un vrai problème de rassemblement des socialistes avec le plan en l'état ", explique Karine Berger.

Cette proposition va être transmise au patron des députés socialistes, Bruno Le Roux, avant que celui-ci soit reçu à Matignon, mardi après-midi.

"Tout en gardant les 50 milliards d'économies et l'objectif de passer sous les 3% du PIB, on peut épargner les plus modestes et dégager un consensus à gauche" — Karine Berger, députée PS des Hautes-Alpes

Décaler le pacte de responsabilité, geler des dépenses fiscales

En réalité, les modifications proposées sont des ajustements à la marge. L'objectif, c'est d'éviter à la fois le gel des prestations sociales , et celui du point d'indice de base des fonctionnaires, deux mesures contestées par une partie des députés socialistes – et par les écologistes. Plusieurs propositions figurent dans cette "autre trajectoire " : 

Le pacte de responsabilité et ses avantages fiscaux accordés aux entreprises pour alléger le coût du travail pourrait être décalé à 2016, seulement pour les grandes entreprises – les TPE et PME en bénéficieraient dès 2015. Cela permettrait, selon les parlementaires qui ont planché sur ces propositions, de dégager 3 milliards d'euros en 2015Le gel de dépenses fiscales comme le crédit d'impôt recherche, qui pourrait être limité à son niveau de 2014, permettrait lui aussi d'économiser 3 milliards d'eurosL'allègement de la fiscalité des entreprises, qui doit à l'heure actuelle s'élever à 38 milliards d'euros, pourrait être ramené à 33 milliards – soit une économie de 5 milliards Un autre groupe, composé de 12 députés PS, demande quant à lui une mesure plus radicale : une réduction du plan de dépenses, de 50 milliards d'euros à 35 seulement. 

Partager sur :