Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des dirigeables pour donner une seconde vie à l'aéroport d'Andrézieux-Bouthéon ?

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

C'est une idée qui peut paraître loufoque mais qui est tout à fait sérieuse. Des dirigeables pourrait relancer l'activité de l’aéroport d'Andrézieux-Bouthéon (Loire). Plusieurs starts-ups travaillent sur des prototypes de dirigeables nouvelle génération. Et Saint-Étienne a une carte à jouer.

Un dirigeable (image d'illustration)
Un dirigeable (image d'illustration) © Maxppp - Horst Galuschka

Les zeppelins ont été très utilisés au début du XXe siècle remplacés à partir des années 40 par les avions.  Mais ils pourraient redevenir à la mode : plus rapides que le train, ils sont beaucoup plus écologiques que l'avion.  Plusieurs starts-ups implantées en France travaillent sur des prototypes. D'abord destinés au fret, ils pourraient à moyen terme prendre également en charge des voyageurs. 

L'aviation va devoir se réinventer dans les prochaines années. Le président de la République l'a encore rappelé lors de son discours du 14-juillet. Si la technologie des nouveaux dirigeables n'en est qu'à ces débuts, c'est prometteur selon Loïs Moreira, ingénieur en éco-concept à Saint-Étienne "les starts-ups qui travaillent sur les dirigeables annoncent des vitesses de 250 à 350km/h. En terme d'émission de carbone, un dirigeable ça flotte dans l'air, il n'y a pas d'énergie dépensée pour faire voler la structure. Ensuite, il y a une énergie pour la faire avancer. Mais il pourrait y avoir une technologie hybride mi-solaire, mi-kérosène".

Si le dirigeable se développe à l'avenir, Saint-Étienne doit se positionner rapidement. D'autant que l'aéroport d'Andrézieux-Bouthéon est vide, ou presque, depuis plusieurs années. "Cela mettrait Bordeaux à 1h08, Strasbourg à 1h12, Toulouse à 55 minutes et Nice à 51 minutes, calcule Thierry Bacher, un Stéphanois qui a popularisé cette idée via son blog il y a quelques jours. Cela pourrait être une solution alternative très intéressante au train et à la voiture, et moins onéreuse. Et ça pollue très peu".

L'autre avantage c'est que les dirigeables n'ont pas besoin de pistes d'atterrissages (ils décollent à la verticale) et sont beaucoup plus silencieux qu'un avion. Les hubs peuvent donc être installés à proximité des villes sans gêner les riverains. Actuellement, l'aéroport d'Andrézieux-Bouthéon n'accueille que les avions des entreprises ou des clubs de sport comme celui de l'AS Saint-Étienne. En revanche, il n'y a plus de vols pour le grand public. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess