Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Manifestation d'agriculteurs à Saint-Lô : des carottes et des poireaux déversés devant la préfecture de la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

Une quarantaine d'agriculteurs ont manifesté à Saint-Lô ce lundi 19 avril, au petit matin, pour soutenir les producteurs de carottes des sables de Créances, en difficulté depuis l'interdiction de certains produits phytosanitaires. Ils dénoncent des distorsions de concurrence en Europe.

Une quarantaine d'agriculteurs manchois sont venus déverser des légumes devant la préfecture à Saint-Lô ce lundi 29 avril.
Une quarantaine d'agriculteurs manchois sont venus déverser des légumes devant la préfecture à Saint-Lô ce lundi 29 avril. © Radio France - Lucie Thuillet

Saint-Lô, France

Des producteurs de légumes et quelques éleveurs se sont réunis à Saint-Lô ce lundi matin vers 5h30, à l'appel du syndicat agricole FDSEA, "pour interpeller l'Etat" à quatre semaines des élections européennes. Ils ont déversésix remorques de carottes et de poireaux devant les grilles de la préfecture de la Manche.

Des légumiers en colère

Ils sont venus soutenir les légumiers de Créances, qui ne parviennent pratiquement plus à produire de carottes des sables depuis l'interdiction l'été dernier du dichloropropène, un produit phytosanitaire désinfectant du sol qui leur permettait de lutter contre un ver qui ravage leurs cultures.  Ils dénoncent l'absence de solutions alternatives pour le moment, l'absence d'engagement de l'Etat dans un plan de transition pour aider les maraîchers à passer le cap tout en maintenant une production locale. 

Ils pointent du doigt la distorsion de concurrence puisque dans le même temps, la France importe des légumes de pays voisins, comme l'Italie ou l'Espagne, qui peuvent toujours utiliser ces produits phytosanitaires interdits en France.  

Jean-Luc Leblond, président de la section légumes à la FDSEA de la Manche