Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des emplois mais pas de candidat : les métiers de l'industrie et de la métallurgie vont former à Valence

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Comment donner envie de se lancer dans la métallurgie ou dans l'industrie ? Le secteur recrute mais peine à trouver de la main d'oeuvre. Pour répondre aux besoins des entreprises de Drôme-Ardèche, un site de formations va ouvrir à Valence en octobre. Il a ouvert ses portes au public ce jeudi.

Le bâtiment de 4.500 m² compte former plus de 300 personnes par an d'ici 5 ans.
Le bâtiment de 4.500 m² compte former plus de 300 personnes par an d'ici 5 ans. © Radio France - Willy Moreau

"On n'est plus au temps de Germinal d'Emile Zola", sourit Florence Alleon, chargée de communication à l'UIMM Loire-Drôme-Ardèche. Sur le site encore en chantier à Valence, dans la zone d'activités Lautagne, elle explique qu'à partir du 19 octobre, 70 apprentis débuteront leur formation dans les filières de la métallurgie et de l'industrie. Et la demande est pressente...

Former pour embaucher

Avant la crise du coronavirus, l'UIMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie) estimait que 3.000 personnes seraient embauchées en Drôme-Ardèche dans les cinq années à venir. Problème ? Les candidats sont rares, il n'y a pas assez de personnes formées. Pour répondre à ce besoin, un CFA-I ouvre ses portes à Valence. Des portes ouvertes ont été organisées ce jeudi.

Florence Alleon ne le cache pas, le but in fine est de former des jeunes dans le but d'embaucher. Sur le site déjà ouvert à Saint-Etienne, dans la Loire, le taux d'insertion est supérieur à 85%. "Les salaires dans la métallurgie sont _13% supérieurs à la moyenne_", rajoute la communicante. Un catalogue d'arguments qui devraient attirer et pourtant, rien.

Le site ouvrira le 19 octobre.
Le site ouvrira le 19 octobre. © Radio France - Willy Moreau

"Mes amis trouvent que c'est sale et que c'est dur", avance Lucas qui s'intéresse à la formation maintenance usinage. À côté de lui, son père Noël hoche la tête : "Moi j'ai été soudeur et _ça a toujours été dénigré_. C'est sûr que ce n'est pas un métier de bureau mais il y a du travail. Et c'est bien rémunéré"

En s'installant à proximité des entreprises en demande, l'UIMM espère susciter de nouvelles vocations. "En troisième, les élèves connaissent tous les métiers visibles comme les boulangers, les fleuristes mais personne ne sait ce qu'est un tourneur-fraiseur", regrette Florence Alleon. D'ici cinq ans, le site espère former plus de 300 personnes par an. Pour le moment il propose des formations en maintenance usinage, électro-technique ou chaudronnerie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess