Économie – Social

Des essoreuses à maillot de bains bientôt commercialisées en France ?

Par Christophe Tourné, France Bleu Pays de Savoie lundi 28 avril 2014 à 10:07

Les essoreuses à maillot de bain pourraient arriver dans les piscines.
Les essoreuses à maillot de bain pourraient arriver dans les piscines. © JL Hébert - Fotolia.com

Pour éviter de ramener un maillot de bain chargée d'eau et de chlore dans votre sac, deux étudiants des Pays de Savoie veulent importer en France et commercialiser des essoreuses à maillot de bain. Le concept pourrait arriver dans nos piscines.

Pour éviter de ramener un maillot de bain chargée d'eau et de chlore dans votre sac, deux étudiants des Pays de Savoie veulent importer en France et commercialiser des essoreuses à maillot de bain. Le concept pourrait arriver dans nos piscines.

L'idée de deux jeunes étudiants savoyards

Gilles Brossault et Nicolas Carré, 23 et 24 ans, sont fraîchement diplômés de l'école Polytech Annecy Chambéry. Ils espèrent que leur idée pourra leur permettre de pérenniser leur toute jeune entreprise AfterSwim : commercialiser des essoreuses à maillots de bain en France. Gilles et Nicolas sont déjà en train de prospecter pour diffuser le produit nommé Extract'O .

Des machines déjà présentes aux États-Unis

Ces essoreuses pour maillot de bains sont déjà présentes aux États-Unis et en Angleterre. Ces machines vous permettent de partir de la piscine avec le maillot de bain sec. Le concept est inédit en France que vous pourrez donc peut être bientôt le retrouver dans les piscines et autres établissements de bains comme les thermes, les spas ou encore les centres aquatiques.

L'essoreuse à maillots de bains

"Cela va permettre à l'utilisateur de retirer 95% de l'eau contenue dans son maillot de bain."  —Gilles Brossault, co-fondatyeur d'AfterSwim.

Le prinicipe de l'essoreuse est simple : comme pour l'essoreuse à salade, l'appareil utilise la force centrifuge et expulse l'eau prise dans le tissu pendant la rotation du vêtement. "Cela va permettre à l'utilisateur de retirer 95% de l'eau contenue dans son maillot de bain en dix secondes", explique Gilles Brossault, co-fondatyeur d'AfterSwim. "On peut ensuite mettre son maillot essoré dans son sac sans humidifier le reste de ses affaires" , poursuit-il. "L'idée nous est venue de nos voyages respectifs, en Amérique du Nord, aux États-Unis et au Canada, dans le cadre de nos études." Les deux jeunes entrepreneurs se sont associés avec un ingénieur anglais qui a déjà développé un modèle d'essoreuse. Ils comptent importer le produit dans six mois à un an pour ensuite l'assembler en Savoie.

Partager sur :