Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Des habitués d'un bistrot à Neufchâteau lancent une cagnotte pour soutenir les tenanciers

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Ils ne savent pas quand ils pourront retourner dans leur bistrot fétiche, mais les habitués du Café de Paris, à Neufchâteau, tiennent à le voir rouvrir, une fois le feu vert donné. Pour aider financièrement les tenanciers, ils ont lancé une cagnotte en ligne et déjà récolté plus de 6500 euros.

La vitrine du Café de Paris, Neufchâteau, fermé comme les autres bars depuis la mi-mars.
La vitrine du Café de Paris, Neufchâteau, fermé comme les autres bars depuis la mi-mars. - Manue

Le Café de Paris, tenu par Jean-Michel Vigneron (surnommé "Le Fox" par ses clients), c'est une institution pour les habitants de Neufchâteau. "Le café n'est pas bon, mais ça a toujours été un troquet convivial, avec une âme. C'est devenu une famille", décrit Manue avec humour, habituée du "PP" depuis une trentaine d'années. 

Passer le cap du confinement

Comme les autres habitués, Manue n'a pas remis les pieds dans son bistrot depuis la mi-mars. "On a pris notre dernier café le 17 mars au matin avant la fermeture obligatoire, et notre idée à nous, c'était que le café rouvre." Avec ses trois amis Frédéric, Yannick et Bruno, elle lance le 23 avril une cagnotte sur internet pour aider le gérant et le serveur "Babasse". 

Depuis, la somme récoltée a dépassé les 6500 euros. "On espérait 1000, 1500 euros, cela va au-delà de nos attentes de départ, s'étonne Manue. L'idée, c'est de reverser ce qu'on mettait tous les mois au Café de Paris dans un demi, un café ou un ballon de rouge. On le donne parce que de toute façon, on ne peut même pas le balancer ailleurs", continue l'habituée.

Plus de 6500 euros récoltés

Des habitants de Neufchâteau, mais aussi du sud de la France, de Paris et même d'Afrique ont participé à l'appel aux dons. "Ce sont des gens qui ont été habitués à un moment donné, qui ont connu le bistrot il y a 20 ans et qui gardent du Café de Paris un souvenir impérissable."

Une initiative qui, au départ, s'est lancée sans l'accord des deux tenanciers. Ils ont fini par accepter le geste à force de persuasion, et même après quelques menaces. "Ils ont horreur de la fête de la musique. On leur a dit que s'ils ne voulaient pas de cet argent, on ferait venir un gros groupe en 2021," plaisante Manue.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La cagnotte restera accessible jusqu'à la réouverture du Café de Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess