Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des hôteliers indépendants sarthois appellent les clients à ne plus réserver via Booking.com

-
Par , France Bleu Maine

Plusieurs hôtels du Mans lancent une opération pour inciter les clients à ne plus réserver leurs chambres via Booking.com. La plateforme de réservation prendrait trop d'ampleur et prélève une commission conséquente sur le prix des réservations.

Les hôtels Ashley du Mans invite les clients à se passer de Booking.com
Les hôtels Ashley du Mans invite les clients à se passer de Booking.com © Radio France - Elie Abergel

Les hôtels indépendants regroupés dans le réseau "Contact Hôtels" lancent un appel : ne réservez plus vos chambres en passant par le site Booking.com. 

La plateforme est certes très utile pour certains hôtels en terme de visibilité mais prend une importante commission sur les réservations.

Dur de fidéliser le client 

Responsable du marketing pour les hôtels Ashley du Mans, Fabrice Matheu-Cohen détaille le problème : "Booking est utile à la visibilité de certains hôtels, mais prive les hôteliers du lien avec le client, car quand vous réservez via Booking.com, les hôtels n'ont ni le mail ni le numéro de téléphone des clients". 

Un client Booking reste donc un client Booking, pas simple dans ces conditions de le fidéliser.

Gagnant-gagnant

"Si vous réservez directement via le site de l'hôtel, vous trouverez probablement des prix moins chers", continue Fabrice Matheu-Cohen. 

Par le passé, un hôtelier ne pouvait pas proposer une chambre à un tarif plus abordable que celui de Booking, mais cette règle n'est plus en vigueur.  

"Si vous réservez une chambre à 100 euros via Booking, et que le site prend 20% de commission, il restera 80 euros à l'hôtelier. Mais si sur le site de l'hôtel la même chambre est à 90 euros, vous paierez _moins cher_, et le commerçant touchera plus d'argent", explique Fabrice Matheu-Cohen

Choix de la station

À venir dansDanssecondess