Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Des investissements et des interrogations à l'usine Saint-Gobain PAM

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu Lorraine Nord

L'entreprise qui fabrique des canalisations a mis en place en 2017 un programme d'avenir sur 4 ans, avec 130 millions d'euros investis par l'actionnaire Saint-Gobain. Saint-Gobain PAM se cherche toujours un partenaire financier, ce qui soulève des craintes.

L'entreprise emploie 2 000 personnes sur ses sites lorrains.
L'entreprise emploie 2 000 personnes sur ses sites lorrains. © Radio France - Guillemette Franquet

Pont-à-Mousson, France

Automatisation, robotisation, rénovation : Saint-Gobain PAM se modernise, dans le cadre de son programme d'avenir lancé en 2017. Plus de 130 millions investis par l'actionnaire Saint-Gobain en quatre ans. 

En février dernier, la direction du groupe Saint-Gobain a fait savoir qu'elle recherchait de nouveaux partenaires. Depuis, de nombreuses inquiétudes sont exprimées, parmi les salariés et les élus. Deux députés de Meurthe-et-Moselle, le socialiste Dominique Potier et l'Insoumise Caroline Fiat ont écrit en juillet au PDG du groupe Pierre-André de Chalendar.  

L'entreprise embauche

Ludovic Weber, le directeur général de Saint-Gobain PAM, continue de discuter avec plusieurs partenaires potentiels : des investisseurs français, européens mais aussi extraeuropéens, dont des dossiers chinois et étatsunien. Son objectif : "pérenniser le site, continuer à grossir".

Mais il l'assure : "Aucun brevet ne sera vendu, aucun emploi perdu". Au contraire, souligne-t-il, l'entreprise embauche 80 personnes en CDI. Notamment dans les métiers nouveaux de la maintenance, comme des éléctromécaniciens par exemple.

Les usines Saint-Gobain emploient 2 000 personnes à Pont-à-Mousson, Blénod-lès-Pont-à-Mousson, Toul et Foug en Meurthe-et-Moselle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu