Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Dijon : l'IFPS qui forme aux métiers d'ambulancier ou d'infirmier ouvre ses portes

-
Par , France Bleu Bourgogne

Alors que les hôpitaux Français sont secoués depuis des mois par des mouvements sociaux et traversés par l'inquiétude des personnels soignants, l'IFPS du CHU de Dijon ouvre ses portes pour présenter l'ensemble des formations proposées.

L'IFPS de Dijon se trouve sur le site du CHU
L'IFPS de Dijon se trouve sur le site du CHU © Radio France - Thomas Nougaillon

Le monde des blouses blanches vous intéresse? Alors rendez-vous àl'Institut de formation de professionnels de santé (IFPS) du CHU Dijon-Bourgogne ce samedi matin. Cet institut organise les 17 et 18 janvier 2020 des journées portes ouvertes. 

Découvrir les formations dispensées

L'occasion de découvrir l'établissement et ses locaux, de rencontrer les formateurs sur leur lieu de travail. C'est aussi l'occasion d'appréhender les formations proposées. Les formations initiales d'infirmière, d'aide-soignante et d'ambulancier mais aussi les formations de "spécialités" concernant des professionnels soignants : puéricultrice, infirmier-anesthésiste et cadre de santé. 

Pas de baisse de la motivation et toujours autant de candidats

Mais vu le contexte de crise dans les hôpitaux ces formations attirent-elles encore les jeunes ? Réponse de Corinne Calard, directrice adjointe de l'IFPS. "En ce qui nous concerne, au niveau de la formation infirmière, on ne constate absolument pas une baisse de motivation. L'année dernière, malgré la mise en place de Parcoursup, on a eu toujours autant de candidats et de personnes motivées pour travailler dans le secteur infirmier." 

Corinne Calard - Radio France
Corinne Calard © Radio France - Thomas Nougaillon

"Ma volonté est de venir en aide aux autres"

Qu'est-ce qui motive ces candidats ? Éléments de réponse avec Lucie, 18 ans, une jeune Dijonnaise. Elle a tenté les concours de médecine mais elle a abandonné et souhaite se réorienter. "C'était trop dur pour moi, donc j'ai abandonné, mais au cours d'une réunion d'orientation on m'a parlé du métier d'infirmière et je me suis dit que ça pouvait tout à fait me correspondre. Ma volonté est de venir en aide aux autres et c'est tout à fait le métier qui pourrait me correspondre" témoigne la jeune femme.

Guère plus que le SMIC en début de carrière pour les infirmières 

Pourtant les difficultés semblent immenses aujourd'hui avec la crise de l'hôpital et qui plus est, le métier d'infirmière n'est pas très bien rémunéré. Ces professionnelles de santé, en début de carrière, ne perçoivent guère plus que le SMIC dans nos hôpitaux. "Effectivement, on s'intéresse aux salaires, mais cela ne m'inquiète pas même si je ne m'intéresse pas trop aux réformes pour le moment."

De nombreux candidats se sont présentés pour prendre des renseignements ou découvrir l'école  - Radio France
De nombreux candidats se sont présentés pour prendre des renseignements ou découvrir l'école © Radio France - Thomas Nougaillon

Horaires des journées portes ouvertes ce samedi

L'Institut de formation de professionnels de santé (IFPS) du CHU Dijon-Bourgogne ouvre ses portes de 9h à 12h30 ce samedi matin. Il est situé au 12 boulevard de Lattre de Tassigny. Les promotions d'élèves infirmiers sont de 155 élèves, les aides-soignants eux sont une quarantaine, les ambulanciers une trentaine, pour ces derniers les formations sont de six mois. Précisons que depuis l'an dernier, le concours d'entrée à l'école d'infirmière a disparu, remplacé par Parcoursup.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu