Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Des jours fériés parfois très contraignants dans l'Yonne

mercredi 9 mai 2018 à 18:56 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

C’est de nouveau férié ce jeudi de l’ascension, troisième des quatre jours fériés que compte ce mois de mai. La vie économique tourne au ralenti, certains salariés en profitent mais pour d'autres, salariés comme patrons, c'est une sacré contrainte.

Travailler ou pas ? telle est la question les jours fériés
Travailler ou pas ? telle est la question les jours fériés © Maxppp - Maxppp

Une semaine en dents de scie côté travail. Et pour ceux qui sont obligés de travailler quand les autres s'arrêtent, ce n'est jamais agréable comme le raconte Bakary, aide-soignante en maison de retraite : "Je fais tout ce qui est toilette, prise en charge, aider à manger les personnes qui ne peuvent pas. Les jours fériés nous sommes en nombre restreint, pas autant que d'habitude. Le travail est encore doublé, c'est plus dur que les jours normaux."

"On préfère fermer quand il n'y a qu'une journée de travail"

Côté entreprise, certaines sont obligées d’arrêter complètement leur production toute la semaine comme chez le fabricant de cuves Charot à Sens explique son patron Pascal Charot : "nous avons des opérations qui doivent se faire en continuité, grenaillage, peinture ou poudrage. Il est toujours difficile de réaliser toutes ces opérations dans une seule journée, donc on a toujours préféré historiquement fermer complètement lorsque nous n'avons qu'une journée de travail. Je crois que l'ensemble du personnel est ravi d'avoir une semaine complète et comme notre activité est très forte d'avril à juillet, cette semaine de repos en terme de conditions de travail est très bonne parce qu'elle va permettre à l'ensemble de nos troupes de bien se reposer avant d'attaquer une période très forte jusqu'à fin juillet."

Des entreprises qui font travailler leurs salariés les jours fériés, à cause de la météo

Pour d’autres entreprises, c’est l’inverse, les jours fériés, il faut travailler et le faire comprendre au personnel. C’est le cas chez Olivier Tricon, viticulteur dans le Chablisien : "la météo est assez favorable en ce moment, et la végétation de ne nous attend pas, elle se moque des jours fériés. On rattrapera d'autres jours, des vendredi quand l'activité sera un peu moins forte. C'est normal, c'est un échange de bons procédés (ndr : avec les salariés)."

Après la Pentecôte (déjà travaillée selon la loi), travailler un deuxième jour férié, le gouvernement l’envisage pour financer la dépendance.