Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Des licenciements économiques redoutés chez Centrair au Blanc

jeudi 28 juin 2018 à 19:01 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

INFO FRANCE BLEU BERRY. Le sous-traitant aéronautique Centrair basé au Blanc, dans l'Indre, s'apprêterait à licencier neuf salariés en raison de difficultés économiques.

L'entreprise Centrair est située sur le site de l'aérodrome du Blanc
L'entreprise Centrair est située sur le site de l'aérodrome du Blanc © Radio France - Mathilde Choin

Le Blanc, France

Centrair, le sous-traitant aéronautique basé au Blanc dans l'Indre traverse une passe difficile. L'entreprise, qui emploie 100 salariés, est spécialisée dans les matériaux composite pour avion, elle fabrique des planchers de cabine ou des pièces de cockpit. Depuis son rachat en 2016, Centrair peine à trouver son rythme de croisière. Selon nos informations, la société devrait annoncer dès la semaine prochaine neuf licenciements économiques.

Quatre jours de chômage partiel en juin

Il y a deux mois, fin avril, les salariés ont appris qu'ils allaient être au chômage partiel. Tout au long du mois de juin, ils ont en effet connu un jour chômé, chaque semaine, le vendredi. La direction s'apprêterait désormais à annoncer des licenciements économiques. Neuf salariés seraient licenciés, ce qui porterait le nombre total d'employés à environ 90 à la rentrée de septembre, contre cent aujourd'hui.

En deux ans, Centrair aura perdu une vingtaine de salariés. L'an dernier certains départs à la retraite n'avaient pas été remplacés. L'annonce des licenciements devrait être faite lors d'un comité d'entreprise convoqué lundi prochain, le 2 juillet à 13h.

Difficultés à décrocher de nouveaux contrats

Cette situation s'explique par des baisses de cadence. Plusieurs contrats arrivent à échéance et l'entreprise peine à en décrocher de nouveaux. Mais les salariés perdent patience : "cela fait un an et demi qu'on nous donne des garanties et on ne voit rien venir, il y a une perte de confiance", témoigne l'un d'eux. Les prévisions tableraient sur un chiffre d'affaires en baisse de près de 3 millions d'euros pour 2018.

La direction avait investi plus d'un million d'euros l'an dernier dans un nouvel autoclave, sorte de cocotte minute pour la cuisson des pièces moulées. Elle avait aussi fait rénover la salle de drapage, pour le moulage des pièces. La société Centrair avait été rachetée en 2016 par le groupe aéronautique basque Lauak, à parts égales avec l'actuel directeur Didier Beninca.