Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Des médiateurs pour aider les artisans de l'Indre à résoudre les conflits

mardi 22 janvier 2019 à 20:09 Par Victor Vasseur, France Bleu Berry

C'est une première en France, la Chambre des métiers et de l'artisanat de l'Indre fait appel à des médiateurs. La CMA représente 4 300 artisans dans le département, soit 8 700 emplois. Une convention a été signée hier mardi.

Signature de la convention ce mardi.
Signature de la convention ce mardi. - CMA 36

Châteauroux, France

L'objectif de cette convention : limiter les conflits dans les entreprises comme le précise Lydia, une médiateur : "Cela peut-être un retard de paiement, une marchandise reçue qui est défectueuse, un retard de livraison."

Le médiateur ne donne pas son avis. Il est là pour écouter, reformuler, conseiller. Catherine Bressy est la présidente de l'association Indre en Berry médiation : "L'avantage, c'est qu'ils vont pouvoir retravailler ensemble. Cela permet d'éviter une fracture. Si l'artisan est en conflit avec on fournisseur, ou vice et versa, ils peuvent perdre d'un coup beaucoup de clients."

"Passer par une médiation, ça peut marcher" : Thierry Fruchet, président de la CMA de l'Indre.

600 euros la médiation

80% des conflits sortent de l'impasse grâce à la médiation. "C'est pour cette raison qu'il faut que les artisans connaissent cette alternative" assure Thierry Fruchet, le président de la chambre de métiers de l'Indre : "ce que l'on oublie, c'est qu'un conflit pourrit la vie d'une entreprise, bien avant d'aller aux prud'hommes."

Une médiation coûte 600 euros. Elle dure une journée. Cela reste bien moins chère qu'un conflit qui se termine devant un tribunal.