Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des navires de croisière continuent de polluer dans le port de Marseille

-
Par , France Bleu Provence

À peine 200.000 passagers en transit à Marseille contre deux millions espérés en 2020, le marché de la croisière souffre, comme beaucoup de secteurs de la pandémie de Covid-19.

Sur les hauteurs de Mourepiane, une vue imprenable sur la dizaine de bateaux à quai
Sur les hauteurs de Mourepiane, une vue imprenable sur la dizaine de bateaux à quai © Radio France - Laurent Grolée

Avec la pandémie, le marché de la croisière dans le monde est à l'arrêt. À Marseille, jusqu'à 17 navires sont à quai depuis des mois. Mais cette flotte n'est pas pour autant inactive, les moteurs tournent à 30% de leur capacité histoire de pouvoir redémarrer très vite en cas de retour à la normale. 

"1.200 personnes travaillent encore dans les navires."

Pour maintenir les mécaniques en état de marche il faut des personnels, ils sont encore 1.200 sur l'ensemble des bateaux, des salariés qui maintiennent une faible activité en attendant la libération du marché des croisières. 

L'association "cap au nord" dénonce cet état de fait, attestant que les navires de croisière à quai continuent de polluer et de générer des nuisances sonores. 

Pour le club de la croisière Marseille-Provence, des progrès ont été faits pour contenir les pollutions issues des navires. 

Vue sur les navires de la fenêtre d'une habitante de St André
Vue sur les navires de la fenêtre d'une habitante de St André © Radio France - Laurent Grolée
Choix de la station

À venir dansDanssecondess