Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Des opposants vent debout contre un projet d'éoliennes le long de l'estuaire de la Gironde

mercredi 8 août 2018 à 20:01 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Alors qu'une étude de faisabilité a été lancée pour construire un parc éolien dans le Blayais, et en Charente-Martitime, le long de l'estuaire de la Gironde, un groupe d'opposants tenait une conférence de presse, ce mercredi.

Un parc éolien.
Un parc éolien. © Maxppp - Ilustration / Maxppp

Le projet n'en est qu'à ses prémices, mais ses opposants dont déjà à couteaux tirés, et dénoncent un "massacre environnemental". Le projet ? Une trentaine d'éoliennes (30 à 35 selon les derniers chiffres communiqués par Energie Nouvelle) qui pourraient être installées le long de l'estuaire de la Gironde, tant en Gironde qu'en Charente-Maritime. Les études de faisabilité ont conclu que le terrain y était favorable, en fonction de plusieurs critères (force du vent, réseau électrique performant, peu d'habitations...). 

Huit communes potentiellement concernées 

Résultat, huit communes pourraient être concernées par l’implantation d'éoliennes. Quatre en Charente-Maritime (Saint-Bonnet-sur-Gironde, Saint-Dizant-du-Gua, Saint-Sorlin-de-Conac et Saint-Thomas-de-Conac), et quatre en Gironde (Anglade, Braud-et-Saint-Louis, Saint-Ciers-sur-Gironde, Saint-Androny). 

La zone d'étude d'EDF-Energies nouvelles. - Aucun(e)
La zone d'étude d'EDF-Energies nouvelles. - EDF Energie Nouvelles

En face, le fer de lance de la contestation, c'est le collectif "Pour un estuaire sauvage sans éoliennes". Il revendique une dizaine d'associations en son sein, et certaines habituellement opposées, comme la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), ou le parti politique Chasse Pêche Nature et Traditions (CPNT). Le collectif revendique également le soutien de "tous les maires des communes concernées", assure Eddie Puyjalon, conseiller régional CPNT. 

C'est sur ce genre de terrain que des éoliennes pourraient être implantées. - Radio France
C'est sur ce genre de terrain que des éoliennes pourraient être implantées. © Radio France - EDF - Energies nouvelles

Leurs arguments sont autant écologiques, puisqu’ils dénoncent les conséquences sur les migrations des oiseaux, ou la bétonisation du territoire, que touristiques, puisque ces éoliennes dégraderont la beauté du paysage, estiment-ils. Ou encore le fait que le projet soit implanté dans une zone Natura 2000. Ils ont alerté de nombreuses institutions, des Préfectures aux présidents des Conseils départementaux, en passant par les députés et le ministre de l'écologie, Nicolas Hulot. Et affûtent leurs arguments, afin de déposer d'éventuels recours contre le projet, une fois qu'il sera précisé. 

Pas encore de lieux, ni de dates

Car EDF - Energies nouvelles l'assure, le projet est loin d'être fixé. On ne connaît ni le lieu précis d'implantation des éoliennes, ni leur taille, ni même la technologie qui va les construire. Il leur faudra ensuite rémunérer les propriétaires qui accepteront les éoliennes sur leur terrain. Et EDF, qui a lancé un site internet consacré au projet, promet que "des rencontres avec les acteurs locaux sont organisées", et que "le projet est à co-construire". Pas sûr que toutes ces réunions se passent dans la sérénité. 

Le reportage France Bleu Gironde de Thomas Coignac.