Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des poissons et des hommes sous surveillance sur le site d'élevage de Saumon de France à Cherbourg

-
Par , France Bleu Cotentin

La société Saumon de France, qui élève du saumon en mer en rade de Cherbourg-en-Cotentin, va installer à la fin du mois de juin 2021 deux caméras de surveillance qui fonctionnent jour et nuit, et 24h sur 24, pour éviter les vols.

Pascal Goumain, président du groupe Saumon de France
Pascal Goumain, président du groupe Saumon de France © Radio France - Jacqueline Fardel

L'entreprise Saumon de France, qui dispose de 15 ha en rade de Cherbourg, place ses poissons sous surveillance. Elle va installer fin juin deux caméras de surveillance qui fonctionneront jour et nuit, et 24h sur 24, pour éviter les vols. Comme l'élevage est situé en zone militaire, la société devait pour ça obtenir le feu vert des autorités, c'est chose faite.

Un but de dissuasion

Ces deux caméras très puissantes vont venir compléter la surveillance humaine. L'entreprise n'a pas été particulièrement la cible de vols :  ces caméras ont avant tout un but de dissuasion précise son responsable, Pascal Goumain " Nous avons un véritable écosystème qui s'est développé autour de l'élevage avec des algues et des poissons sauvages. La tentation peut-être grande de venir près ou trop près." Il s'agit avant tout de dissuader ceux qui seraient tentés par un produit à forte valeur ajoutée : l'écart de prix est important par rapport par exemple à un saumon importé de l'étranger : un écart de 1 à 2. 

Cela peut donc être tentant d'aller se servir directement. L'entreprise a repéré à plusieurs reprises des leurres, des appâts de pêche dans les filets de l'élevage. Il s'agit donc avant tout de dissuader les plaisanciers, les pêcheurs nombreux dans le secteur a fortiori pendant la période estivale.

Il vaut mieux mieux prévenir que guérir Pascal Goumain PDG de Saumon de France

Des caméras très puissantes

Les deux caméras, équipées de zoom puissant, fonctionnent par tous les temps et également dans l'obscurité, elles tourneront 24h sur 24. Les images seront visionnées une fois par semaine, pour repérer d'éventuelles embarcations suspectes. Ce dispositif va compléter la surveillance humaine, déjà importante alors que l'on se trouve en zone militaire. L'entreprise a d'ailleurs dû obtenir une autorisation spéciale et devra bien vérifier les angles de ces caméras.  

Les caméras représentent un budget de 10 000 euros et seront opérationnelles fin juin. Un avis avertira les usagers du secteur de cette télésurveillance

Choix de la station

À venir dansDanssecondess