Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Des postes disponibles... et des difficultés de recrutement pour les entreprises du Centre-Val de Loire

mercredi 17 avril 2019 à 5:03 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans et France Bleu Berry

Pôle Emploi en région Centre-Val de Loire vient de dévoiler sa 18ème enquête annuelle sur les besoins en main d'oeuvre. Une année historique, il y a quasiment 80 000 projets de recrutement. Mais aussi des difficultés pour trouver les bonnes personnes.

IMAGE D'ILLUSTRATION - Les agents d'entretien, les aides à domicile, ou encore les ouvriers non qualifiés sont particulièrement recherchés.
IMAGE D'ILLUSTRATION - Les agents d'entretien, les aides à domicile, ou encore les ouvriers non qualifiés sont particulièrement recherchés. © Radio France - Anne Oger

Centre, France

C'est une bonne nouvelle pour ceux qui recherchent du travail ! Pôle Emploi en région Centre-Val de Loire vient de dévoiler les résultats de sa 18ème enquête annuelle sur les besoins en main d'oeuvre. Une étude réalisée fin 2018 auprès de 17 000 entreprises dans les six départements.

Du travail... mais pas assez de monde pour le faire

Jamais les entreprises n'ont eu autant besoin de salariés ! Il y a 79 248 projets de recrutement dans la région (environ 21 000 dans le Loiret, 20 500 en Indre et Loire, 10 000 dans le Cher et 5 500 dans l'Indre). C'est 16% de plus qu'en 2018. 

Sur le papier, il y a donc du travail, mais dans les faits, les entreprises ont des difficultés à trouver du monde. Selon cette même enquête, six recrutements sur dix sont jugés difficiles par les employeurs.

Agents d'entretien, aides à domicile, employés polyvalents de cuisine, manutentionnaires... globalement les métiers recherchés sont assez peu qualifiés. Virginie Coppens-Menager est la direction de Pôle Emploi dans la région : "Ça concerne pratiquement tous les secteurs même si certains secteurs recrutent plus que d'autres. Ce sont en effet des métiers peu qualifiés mais il faut tout de même avoir des compétences. C'est le rôle de Pole Emploi : bien identifier les compétences nécessaires, et accompagner les demandeurs d'emploi qui n'ont à priori pas le profil."

"On est en quête perpétuelle de recrutement, on a même mis des affiches sur nos camions !"

Car désormais, les chefs d'entreprises se sont fait une raison : ils trouveront difficilement la perle rare qui correspond à tous les critères. Il s'agit désormais plus de recruter des personnes avec un potentiel, quitte à les former. Stéphane Vitet, par exemple, est gérant d'une entreprise de couverture de maison, basée à Ingré dans le Loiret. Il détaille : "On est en quête perpétuelle de recrutement, on a même mis des affiches sur nos camions ! On est prêt à recruter des jeunes sans formation et à leur apprendre leur métier. On essaie d'être attractif pour attirer des gens vers le bâtiment. Pendant des années ce secteur a été dénigré, désormais nos métiers ont évolué. Niveau salaires c'est tout à fait confortable, niveau pénibilité on a fait des efforts, c'est moins fatiguant. Ce sont des métiers beaucoup plus ouverts qu'avant, et beaucoup de chefs d'entreprises sont aussi prêts à engager des femmes."

Dans le même temps, Pôle Emploi mène des enquêtes pour savoir si les entreprises qui se disaient prêtes à recruter ont en effet engagé de nouveaux salariés. Pour environ 80% d'entre elles, c'est le cas.