Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chapelle-Darblay : des représentants de la papeterie manifestent devant le ministère de l'Economie, à Paris

Des représentants de salariés de Chapelle-Darblay ont manifesté devant le ministère de l'Economie et des Finances, ce mercredi 28 avril. La papeterie de Grand-Couronne, dernier site français de recyclage papier, risque de fermer d'ici un mois et demi.

Des militants pour Chapelle-Darblay devant le ministère de l'Economie.
Des militants pour Chapelle-Darblay devant le ministère de l'Economie. - © Emeric Fohlen / Plus Jamais ça

Des représentants des salariés de Chapelle-Darblay, ainsi que des associations membres du collectif "Plus jamais ça", comme Greenpeace, la CGT ou Attac, ont manifesté ce mercredi 28 avril, au pied du ministère de l'Economie et des Finances à Paris. 

Dernier site français de recyclage papier

Ils demandent au gouvernement de "garantir la sauvegarde intégrale de la papeterie" de Grand-Couronne, menacée de fermeture définitive le 15 juin prochain si le propriétaire UPM, ne trouve pas de repreneur pour le site, à l'arrêt depuis le 6 mai 2020. Celle-ci est le dernier site français de recyclage papier.

Une centaine de militants, selon le collectif Plus jamais ça, étaient présents. Deux banderoles ont été déployés devant le ministère, vingt mannequins, représentants des salariés de l'usine ont été jetées dans la Seine

Pétition en ligne

"Chapelle-Darblay est un symbole de notre souveraineté industrielle, particulièrement nécessaire en ces temps de crise sanitaire sans précédent", précise le collectif, qui précise que "le gouvernement reste attentiste et s’accommode d'offres de reprise qui ne sont pas à la hauteur des enjeux. La perspective d'une délocalisation des machines afin d'accroître les profits alors même que les activités de la papeterie étaient rentables est inenvisageable."

Une pétition pour "sauver Chapelle-Darblay" a aussi été diffusée sur Internet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess