Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des restaurateurs de Côte-d'Or s'unissent pour mieux résister à leurs fermetures imposées

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Bourgogne

On devrait connaître ce mardi soir les détails de l'allègement du confinement en France. Le président Emmanuel Macron les annoncera à la télévision. Les restaurants ne devraient pas rouvrir dans l'immédiat. Pour survivre, ils s'organisent et certains s'unissent en Côte-d'Or.

Le Comptoir Gourmand - La table de Clotilde à Salive propose des box de survie à emporter
Le Comptoir Gourmand - La table de Clotilde à Salive propose des box de survie à emporter - Rozenn Krebel

"Pas de déconfinement à partir du 1er décembre, mais un allégement des mesures". Le ton a été donné la semaine dernière par le gouvernement, et certains évoquent même une probable ouverture des restaurants repoussée au moins à la mi janvier 2021

En Côte-d'Or, des restaurants s'organisent comme ils le peuvent pour passer ce cap. Beaucoup proposent de la vente à emporter. Mais si ça cartonne dans des grandes villes comme Dijon, c'est beaucoup plus difficile pour les établissements situés en pleine campagne.  

Clotilde Landais en pleine cuisine dans son restaurant "Le Comptoir Gourmand" à Salives (archives)
Clotilde Landais en pleine cuisine dans son restaurant "Le Comptoir Gourmand" à Salives (archives) - Rozenn Krebel

L'exemple des restaurants "Le Comptoir Gourmand - La table de Clotilde" à Salives et du "Sabot de Vénus" à Bure-les-Templiers  

Dans les restaurants, situés en pleine campagne, il faut parfois faire des kilomètres pour aller chercher son plat à emporter. Ce n'est donc pas forcément rentable, pour aller chercher de petites quantités. Pour que cette vente fonctionne, les restaurateurs doivent donc multiplier les points de vente. C'est ce qu'a compris Clotilde Landais, la cheffe du "Comptoir Gourmand, la table de Clotilde à Salives. Elle concocte un panel de box à emporter, du lundi midi au vendredi midi.  

Des box de survie concoctés tous les jours avec des produits du marché
Des box de survie concoctés tous les jours avec des produits du marché - Clotilde Landais

"Les gens jouent le jeu, malheureusement, ils ne sont pas assez nombreux" explique la restauratrice, car elle reconnait être assez éloignée de Dijon ou même d'Is-sur-Tille. "Toute la complexité est d'aller chercher le client" regrette t'elle. Pour vendre ces box, présentées chaque semaine sur la page Facebook du restaurant,, Clothilde Landais s'est associée à un autre restaurateur, Arole Dupaty le Chef du Sabot de Vénus à Bure-les-Templiers, qui voit lui aussi disparaître ,le coeur gros, les repas de fin d'année au restaurant.  

L'union des deux restaurateurs et le coup de main d'amis permet de vendre les box concoctées par Clotilde et Arole, dans leurs établissement bien sûr, mais aussi à Chatillon-sur-Seine ou encore à Marcilly-sur-Tille. 

L'union fait la force

Une réouverture mi janvier ? Nos restaurateurs n'y croient pas ! 

Dans ces établissements, on n'ose même pas encore penser à une réouverture à la mi janvier. Arole Dupaty, le chef du "Sabot de Vénus" à Bure les templiers préfère même attendre un peu plus longtemps, jusqu'à fin janvier par exemple pour être sûr de rouvrir une bonne fois pour toute, car explique t'il, "rouvrir pour s'entendre dire qu'il faut refermer deux semaines plus tard à cause de l'épidémie qui repart, serait catastrophique."

Arole Dupaty, le chef du restaurant "Le Sabot de Vénus" à Bure-les-Templiers
Arole Dupaty, le chef du restaurant "Le Sabot de Vénus" à Bure-les-Templiers - -

Clotlide Landais du "Comptoir gourmand, la table de Clotilde" voit pour sa part la réouverture des restaurants encore plus tardive, pas avant mars. Elle a le sentiment que le gouvernement va attendre qu'on puisse réinstaller les clients en terrasse. 

Une réouverture des restaurants en janvier ?

Qu'y a-t-il dans ces box à emporter ? 

Clotilde Landais explique dans les box de survie, on trouve des plats concoctés à base de produits frais du marché, comme ce qui est proposé en temps normal au restaurant, donc un plat différent chaque jour, car il y a quand même des clients qui viennent tous les midis chercher leur commande. Le menu est diffusé sur la page Facebook, et la cuisine est préparée tous les matins par Clotide. Mais c'est aussi complété par des plats concocté par Arole Dupaty.  

Les box à emporter présentées par Clotilde Landais

Des box gourmandes
Des box gourmandes - Clotilde Landais

Où peut-on trouver ces box à emporter ? 

Arole Dupaty , le chef du Sabot de Vénus précise que grâce à cette collaboration, les commandes sont à retirées dans les deux restaurants à Salives et à Bure-les-Templiers. On les trouve aussi sur le marché à Chatillon-sur-Seine et à Marcilly-sur-Tille, ou encore chez Gaston l'Escargot ou à la Petite Ferme.   

Arole Dupaty explique où on peut trouver ces box

Les commandes prêtes à emporter
Les commandes prêtes à emporter - Clotilde Landais
Choix de la station

À venir dansDanssecondess