Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des salariés d'Earta manifestent devant la mairie du Mans pour demander le soutien de Stéphane Le Foll

-
Par , France Bleu Maine

Une cinquantaine de salariés d'Earta se sont rassemblés devant la mairie du Mans, ce lundi 24 août 2020. L'avenir de l'entreprise est menacé par la perte d'un gros contrat. Le maire du Mans Stéphane Le Foll doit intercéder en leur faveur auprès du président de la République Emmanuel Macron.

Ces travailleurs en situation de handicap ou non demandent le soutien de Stéphane Le Foll, le maire du Mans, dans leur combat pour la sauvegarde de leur emploi.
Ces travailleurs en situation de handicap ou non demandent le soutien de Stéphane Le Foll, le maire du Mans, dans leur combat pour la sauvegarde de leur emploi. © Radio France - Clémentine Sabrié

C'est une étape dans leur marche vers l'Elysée commencée le 17 août à Nantes. Une cinquantaine de salariés d'Earta ont manifesté devant la mairie du Mans, ce lundi 24 août, tous vêtus du même tee-shirt noir portant l'inscription "Je suis Earta". L'entreprise compte 150 salariés en Sarthe répartis sur deux sites : Le Ribay, au Mans, et un atelier à Voivre-lès-le-Mans. En Sarthe et en Loire-Atlantique, Earta a 250 employés, dont 220 sont des travailleurs en situation de handicap. Suite à la restructuration du groupe Presstalis, devenu France Messagerie, le mandat d'Earta n'a pas été renouvelé. L'entreprise trie les journaux et les magazines invendus. Ce contrat représente plus de 30% de son chiffre d'affaires, soit environ 2,6 millions d'euros par an. Sans France Messagerie, Earta pourrait se retrouver sur la paille.

"Ces employés en situation de handicap ne retrouveront pas de boulot s'ils devaient perdre leur emploi. C'est déjà compliqué quand on est valide, là c'est encore pire", souligne Emile Prono, encadrant au Ribay et délégué syndical CFDT. A Earta, Johanna Davy, 33 ans, a trouvé un emploi adapté à sa fibromyalgie et ses maux de dos chroniques. "S'il y a des coups de moins bien, on peut ralentir sans problème, sans qu'on soit jugé par le patron", décrit l'ouvrière. Et d'ajouter : "Ce qui manque dans les autres entreprises, c'est un peu de compréhension sur les handicaps."

Courrier à l'Elysée

Tout au long de leur périple, le directeur d'Earta, Didier Rio, et ses salariés demandent aux élus locaux de prendre position pour eux et d'adresser des courriers au président de la République, Emmanuel Macron. Le patron et les salariés espèrent que le courrier arrivera avant eux à l'Elysée. Ils doivent finir leur marche à Paris, lundi 31 août.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess