Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

GRDF : six sites d’Île-de-France bloqués par des salariés en grève

mercredi 6 juin 2018 à 19:14 Par Fanny Bouvard, France Bleu Paris

Des salariés de GRDF ont bloqué une demi-douzaine de sites gaziers franciliens mardi et mercredi. Ils réclament notamment une meilleure rémunération et des améliorations de leurs conditions de travail.

Illustration : Une camionnette d'intervention de GRDF.
Illustration : Une camionnette d'intervention de GRDF. © Maxppp - Sébastien Jarry

Le Blanc-Mesnil, France

A Puteaux, Carrières-sous-Poissy, Sannois, Magnanville, Brétigny-sur-Orge et Le Blanc-Mesnil, des locaux de GRDF ont été immobilisés par des salariés en grève mardi et mercredi. Hormis pour les interventions d'urgence, les camionnettes bleues des agents sont restées à l'intérieur. Pour la direction francilienne de GRDF, l'impact du mouvement n'est que "modéré" pour les clients.

"On veut mettre la pression sur la direction nationale, explique Romain Rassouw, secrétaire général de la CGT Energie 93. Ça fait des mois que le bras de fer a commencé avec Enedis et les discussions n'avancent pas." Au total, selon la CGT, une quarantaine de sites étaient bloqués ce mercredi en France. 

Des représentants de la CGT Energie 93 devant le site du Blanc Mesnil, ce mercredi. - Radio France
Des représentants de la CGT Energie 93 devant le site du Blanc Mesnil, ce mercredi. © Radio France - Fanny Bouvard

Les revendications de grévistes sont d'abord nationales : une meilleure rémunération, de meilleures conditions de travail et une limite de l'externalisation. "On veut maintenir un service 100% public, souligne Romain Rassouw. Beaucoup de décisions sont prises et vont vers une désorganisation totale de nos services, pour les usagers et pour les salariés". 

Mais les demandes des salariés sont aussi précises, site par site. Au Blanc-Mesnil, toutes ont été discutées longuement avec la direction lors d'une réunion d'une heure et demie, ce mercredi midi.  Elles portent notamment sur la sécurité lors des interventions, les rythmes de travail ou encore le matériel. 

Pour la CGT Energie 93, ça ne suffit pas pour autant. "Ça ne bougera qu'avec direction régionale ou nationale", estime Malek Bouakaz, représentant du syndicat. Au Blanc-Mesnil, le blocage a été levé ce mercredi soir mais "d'autres actions sont prévues" assure le syndicat. La direction régionale ne prévoit pas pour l'instant de réunion d'urgence, mais assure que des concertations régulières sont organisées et que ces blocages seront évoqués.