Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

INFO FRANCE BLEU - Une entreprise picarde va construire des mini sous-marins pour l'armée française

-
Par , France Bleu Picardie
Amiens, France

C'est une information France Bleu Picardie : l'usine Picardie Valves Industries de Ham à l'Est de la Somme, spécialisée dans la robinetterie industrielle va construire des sous-marins pour l'armée française. La première livraison est prévue pour l'été 2018.

L'usine Picardie Valves Industries (PVI) va construire des sous-marins
L'usine Picardie Valves Industries (PVI) va construire des sous-marins © Radio France - Elodie Touchais

Il ne faut pas toujours avoir la mer pour faire un bateau

C'est une première pour l'usine PVI de Ham spécialisée dans la fabrication de vannes pour la robinetterie industrielle . Les 111 salariés du site vont fabriquer des sous-marins. Un premier sous-marin pocket de six mètres de long et dans lequel deux à trois personnes peuvent embarquer a été commandé par l'armée française.  Le premier engin "démonstrateur" doit être livré avant la fin de l'été 2018 indique le patron de l'usine et PDG du groupe Altifort repreneur du site il y a tout juste un an. Bart Gruyaert reste encore discret sur ce projet mais s'en amuse " Il ne faut pas toujours avoir la mer pour faire un bateau". Pour cet entrepreneur belge, les compétences sont identiques : " Un bateau est un élément mécanique qui doit être étanche et une vanne c'est pareil".

Le PDG d'Altifort, Bart Gruyaert, confirme la construction de sous-marins

Quatre millions d'euros investis en 2017

L'usine PVI fait aujourd'hui 6 hectares
L'usine PVI fait aujourd'hui 6 hectares © Radio France - Elodie Touchais

Menacé de fermeture il y a encore deux ans par le groupe américain Pentair alors propriétaire de l'usine, le site spécialisé dans la robinetterie industrielle a été repris par Altifort :  Picardie Vannes Industries a vu le jour il y a un an, en janvier 2017 et depuis, ce sont quatre millions d'euros qui ont été investis dans le développement de ce site de six hectares et dans l'achat de nouveaux équipements.

Un nouveau tour multi-fonction est arrivé en décembre 2018 dans l'usine
Un nouveau tour multi-fonction est arrivé en décembre 2018 dans l'usine © Radio France - Elodie Touchais

Le CTX Beta 250 TC est le dernier arrivé ! Une machine multi-usage, deux-en-un, qui assure le tournage et le fraisage des pièces métalliques nécessaires à la fabrication des valves et qui permet de gagner en productivité. Il faut désormais compter 10 minutes au lieu des 30 nécessaires avant pour fabriquer la pièce.

Le CTX Beta 250 TC permet de fabriquer une pièce en 10 minutes
Le CTX Beta 250 TC permet de fabriquer une pièce en 10 minutes © Radio France - Elodie Touchais

Une seconde machine a été commandée, elle doit être livrée au printemps 2018. " C'est moderne" lance Nicolas Delhaye. Le coordinateur HSC (Hygiène, sécurité et environnement) est le plus ancien de l'usine, employé depuis 38 ans et satisfait des projets lancés: " on a bien fait de croire à une reprise, quand on voit les investissements, les machines qui arrivent c'est que derrière cela va suivre".

Un projet de vannes 4.0

Pour se démarquer de la concurrence asiatique très forte sur les pièces basiques, le groupe Altifort veut développer des vannes 4.0. Des vannes intelligentes et connectées qui permettraient de proposer un service de maintenance prédictive pour des clients en France et en Allemagne.

Altifort lance un projet de vannes connectées et intelligentes
Altifort lance un projet de vannes connectées et intelligentes © Radio France - Elodie Touchais

Ce système est encore au stade de l'expérimentation mais il permettrait de repérer les défaillances des canalisations en informant en amont des risques de casse sur les vannes ou sur une pompe détaille Olivier Fâche. Un message d'information "Vérifiez, prévoyez une maintenance" serait alors envoyé aux clients explique le responsable technique de PVI.  Un premier projet pilote est en cours avec une entreprise agro-alimentaire de la région des Hauts de France précise Altifort qui refuse pour l'instant d'en dévoiler le nom.  La sucrerie voisine Saint Louis d'Eppeville ou le site Ajinomoto classé Seveso à Amiens pourraient selon nos informations être intéressés. Altifort multiplie les projets : le groupe envisage aussi de lancer en 2018 son propre service de maintenance .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess