Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des startups françaises dénoncent "les abus d'Apple" en matière de collecte des données personnelles

-
Par , France Bleu

Des startups françaises saisissent ce mardi la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) pour dénoncer les "abus" du géant Apple en matière de collecte de données à des fins publicitaires. Ces startups sont représentées par l'association France Digitale.

Pour l'association France Digitale, Apple "viole doublement le droit des données personnelles"
Pour l'association France Digitale, Apple "viole doublement le droit des données personnelles" © AFP - Mladen ANTONOV

Des startups françaises saisissent ce mardi la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). Représentées par l'association France Digitale, elles dénoncent les "abus d'Apple" dans une plainte consultée par franceinfo. Elles demandent au géant américain de "revoir la façon dont l'entreprise collecte les données personnelles des utilisateurs". Selon l'association, plusieurs millions d'utilisateurs sont concernés par "ces abus". 

Pour France Digitale, la firme à la pomme "viole doublement le droit des données personnelles". D'abord, en ne sollicitant pas "le consentement de l'utilisateur en matière de ciblage publicitaire" et, ensuite parce que "l'utilisateur est insuffisamment informé de l'utilisation et du traitement de ses données personnelles", indique la plainte. 

"Toutes les applications natives d'Apple autorisent le ciblage publicitaire dans IOS 14", affirment ces startups : ce qui signifie que les publicités personnalisées sont activées par défaut. "Une atteinte manifeste, grave et répétée" au Règlement général de la protection des données et à la directive e-Privacy du 12 juillet 2002 selon la plainte de l'association. Cette opération "aurait dû s'accompagner de modalités de recueil du consentement préalable de l'utilisateur". France Digitale estime ainsi qu'il y a "une atteinte caractérisée à l'usage de données personnelles"

"C'est une version start-up de David contre Goliath"

Pour Nicolas Brien, le directeur général de France Digitale, cette plainte, "c'est une version start-up de David contre Goliath, mais nous sommes déterminés". Il ajoute : "Nos startups ont trop souffert et le grand public a le droit de connaître les stratagèmes d'Apple dont le discours sur le respect de la vie privée est désormais contredit par les faits". Nicolas Brien espère, par cette plainte, combattre une règlementation à deux vitesses : 

Pendant que les startups françaises respectent le droit, Apple semble voler au dessus

Le directeur général de l'association explique qu'il ne compte pas laisser "une insupportable situation de deux-poids deux mesures s'installer sur le marché de la publicité en ligne". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess