Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Des start-up de Nouvelle-Aquitaine à Las Vegas pour participer au salon de l'innovation

lundi 8 janvier 2018 à 6:01 Par Seina Baalouche, France Bleu Gironde

Une quarantaine de jeunes pousses de la région sont à Las Vegas pour participer au Consumer Electronic Show. Ce salon mondialement connu est destiné aux fabricants de nouvelles technologies. Parmi les sélectionnés, la start-up bordelaise Exelus veut révolutionner la télémédecine.

Xavier Maurin, cofondateur d'Exelus, teste sa plateforme de télémédecine Nomadeec sur un casque de réalité augmentée
Xavier Maurin, cofondateur d'Exelus, teste sa plateforme de télémédecine Nomadeec sur un casque de réalité augmentée © Maxppp - Seina Baalouche

Bordeaux, France

Les starts up de Nouvelle Aquitaine en route pour le Consumer Electronic Show à Las Vegas ! Une quarantaine de jeunes pousses de la région y participent cette année.  Le CES est un salon mondialement connu destiné aux fabricants de nouvelles technologies qui a lieu cette année du 9 au 12 janvier. Quatre jours d'expositions durant lesquels plus de 170.000 professionnels du monde entier sont attendus. Des drones de sécurité connectés aux applications censées faciliter le quotidien, des start-up de la région y présenteront leur produits.  L'année dernière "visiteur", aujourd'hui exposant, la start-up bordelaise Exelus attend beaucoup de ce salon.

"Bordeaux fait partie des places fortes pour développer les activités liées à la e-santé "

Parmi les participants au Salon, on compte la société Exelus née en 2014 et basée à Latresne juste à côté de Bordeaux. La start-up propose une plateforme de télémédecine, appelée Nomadeec, à destination des professionnels du secteur.  Cela fait seulement deux ans que ce produit est opérationnel et il a déjà séduit un quart des Samu en France; soit une vingtaine de Samu présents dans 30 départements "un médecin régulateur à distance se connecte à cette application web sécurisée et d'un coup d’œil il a accès à l'ensemble des informations liées à un bilan réalisé sur le terrain par un ambulancier, un pompier ou une infirmière. Avant Nomadeec ce bilan était fait à l'oral par téléphone" explique Xavier Maurin, le cofondateur de la société Exelus. 

Il a fallu que la start-up lève 1 million d'euros pour développer ce produit. La société Exelus a été créé par deux bordelais : l'ingénieur Xavier Maurin et le médecin urgentiste Louis Rouxel. Et l'installation de l'entreprise à Bordeaux n'est pas liée au hasard : "sur la région de Bordeaux il y a un tissu numérique très fort. Dans le domaine des technologies pour la santé, la Nouvelle-Aquitaine est la première région française du secteur. On représente plus de la moitié du PIB national sur la e-santé. Aujourd'hui Bordeaux fait partie des places fortes pour développer ce type d'activité" affirme Xavier Maurin. 

Des ingénieurs d'Exelus travaillent sur la plateforme de télémédecine Nomadeec - Radio France
Des ingénieurs d'Exelus travaillent sur la plateforme de télémédecine Nomadeec © Radio France - Seina Baalouche

" Ce CES offre beaucoup de visibilité et la possibilité de rencontrer des partenaires de premier rang"

Aujourd'hui, Exelus c'est une dizaine de salariés en France. Et pour son cofondateur "ce CES offre beaucoup de visibilités et la possibilité de rencontrer des partenaires de premier rang [...]on a initié en 2017 des premiers projets à l'étranger notamment en Afrique et en Europe de l'Est. Avec ce salon mondial l'idée c'est de pouvoir consolider ces premières pistes. Le salon va nous permettre de rencontrer des partenaires et des clients potentiels pour monter des projets aux Etats-Unis mais aussi en France. Cela peut être vu comme un paradoxe mais en partant au Consumer Electronic show aux Etats-Unis, on se met en lumière et donc on a la possibilité de rencontrer des grands directeurs d'innovation de grands groupes français, des personnes difficiles à approcher en France"

Xavier Maurin espère développer son produit à l'international et compter le double de collaborateurs d'ici à l'année prochaine.