Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Des sweat-shirts "Armagnac is back" pour redynamiser le marché de cette eau-de-vie

mercredi 30 janvier 2019 à 21:40 Par Marie Roussel, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde et France Bleu

"Armagnac is back" : vous avez peut-être déjà vu cette inscription aux allures de slogan marquée en gros sur des sweat-shirts. L'idée vient du Landais Cyril Laudet, propriétaire du domaine Château Laballe et producteur d'armagnac. Le but? Relancer les ventes de cette eau-de-vie quelque peu oubliée.

Un millier de sweat-shirts "Armagnac is back" s'est vendu depuis le lancement du produit il y a un an et demi dans les Landes.
Un millier de sweat-shirts "Armagnac is back" s'est vendu depuis le lancement du produit il y a un an et demi dans les Landes. © Radio France - Marie Roussel

Landes, France

"Armagnac is back", c'est une inscription que l'on commence à voir un peu partout (du moins dans les Landes), marquée en gros sur des sweat-shirts. Le produit a été lancé il y a un an et demi par Cyril Laudet, producteur d'armagnac et de vins de Gascogne, qui se trouve aussi être le propriétaire du domaine landais de Laballe, à Parlebosq. 

"L'idée c'est de redynamiser, de bouger les lignes dans le monde de l'armagnac, qui est quand même très traditionnel", explique Cyril Laudet. Surtout que le marché de cette eau-de-vie du Sud-Ouest est à la traîne par rapport aux autres spiritueux. "On était à quinze millions de bouteilles vendues chaque année dans le monde il y a une vingtaine d'années, aujourd'hui on est à un peu plus de deux millions. On continue à perdre du marché alors que le reste des spiritueux se porte très bien."

On veut bouger les lignes" — Cyril Laudet

Si le sweat-shirt rencontre un certain succès, avec un millier d'articles vendus, Cyril Laudet ne se fait pas d'illusion. Le processus sera long avant de rebooster le marché de l'armagnac. "On ne va pas s'arrêter là, en effet. On va décliner ces sweat-shirts en d'autres couleurs et on risque de faire d'autres collaborations, annonce le vigneron. Mais ce n'est pas notre métier, c'est juste un petit plus, un message sympa : on va pas non plus se lancer dans le textile."

Le sweat, fabriqué au Portugal par la marque basque "64", coûte 45 euros.