Économie – Social

Des technologies alsaciennes de pointe au salon du Bourget

Par Aude Raso, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mercredi 21 juin 2017 à 20:03

Salon du Bourget à Paris, le 20 juin 2017
Salon du Bourget à Paris, le 20 juin 2017 © Maxppp -

Plus d'une vingtaine d'entreprises alsaciennes sont présentes au salon du Bourget jusqu'à dimanche. Focus sur BeAM et Pertech Solutions, deux acteurs innovants.

L'ouverture au public n'est prévue que vendredi 23 juin. Mais depuis lundi et l'ouverture aux visiteurs professionnels, les entreprises alsaciennes ne passent pas inaperçues au salon de l'aéronautique et de l'espace de Paris-Le Bourget. Elles sont 22 sur le stand du Grand Est, qui en compte en tout 70. Il faut dire que l'Alsace est un gros pourvoyeur d'entreprises liées au secteur de l'aéronautique : le Haut-Rhin et le Bas-Rhin réunis en comptent 120 - sur 200 dans le Grand Est - qui génèrent chaque année un chiffre d'affaire à hauteur d'un milliard d'euros.

BeAM, une réussite strasbourgeoise

Devenue un acteur majeur de l'aéronautique, l'entreprise BeAM, basée à Strasbourg, est bien sûr présente au salon. Elle est la seule entreprise française à proposer des machines permettant une impression 3D métallique au laser. Autrement dit : ses machines peuvent créer, modifier ou réparer les pièces en métal. "C'est une rupture dans le business model de l'aéronautique", commente Émeric d'Arcimoles, le PDG de BeAM, qui est aussi le président du salon. Car plus besoin de jeter les pièces défaillantes... Elle deviennent réparables.

"On part de poudre de métal et on crée une pièce. On utilise donc juste ce qu'il faut de matière, contrairement à autrefois, où l'on partait d'un bloc de plusieurs centaines de kilos pour créer les pièces", poursuit Émeric d'Arcimoles. BeAM compte aujourd'hui une quarantaine de salariés à Strasbourg, ainsi qu'une filiale aux États-Unis. Créée fin 2012, son chiffre d'affaire est passé de 300.000 à... 6 millions d'euros en 2016. L'entreprise alsacienne travaille notamment avec l'américain Chromalloy, le plus gros réparateur au monde de pièce dans l'aéronautique

Pertech Solutions, start-up mulhousienne en plein essor

Autre fleuron alsacien présent au salon du Bourget jusqu'à dimanche : Pertech Solutions, une start-up basée à Mulhouse. Elle est spécialisée dans le domaine de l'eye tracking, une technologie qui analyse le regard et interprète l’interaction entre une personne et son environnement. "Si le pilote d'un avion ne regarde pas le bon instrument, cela peut déclencher une alerte", explique Luc Doerenbecher, le président de Pertech Solutions, créée en 2009.

La société haut-rhinoise a même été mobilisée pour une reconstitution du crash du vol Rio-Paris en 2009. "Grâce aux boîtes noires, les experts ont fait une reconstitution du crash. Et grâce à notre équipement, ils ont pu s'apercevoir que les pilotes n'avaient pas regardé les bons instruments pour enrayer la spirale fatidique", explique Luc Doerenbecher.

Pertech Solutions travaille également sur des systèmes de commande par le regard, qui équiperont peut-être un jour nos GPS et nos smartphones. Son plus gros potentiel de développement est à chercher du côté de la voiture autonome. La petite start-up mulhousienne, qui n'emploie que quatre personnes, a fait partie en juin des rares entreprises françaises sélectionnées par Bpifrance et Business France pour une tournée à Detroit et dans la Silicon Valley. Elle a pu rencontrer des acteurs majeurs du secteur, tels que Tesla, Ford ou Continental. En cas de contrat avec l'une des ces entreprises américaines, le chiffre d'affaire de Pertech Solutions pourrait grimper à plusieurs millions d'euros.