Économie – Social

Des télécabines au-dessus de la Loire, le projet fait débat

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine dimanche 2 février 2014 à 13:05

Jean Germain lors de l'inauguration du tramway de Tours le 30 août 2013.
Jean Germain lors de l'inauguration du tramway de Tours le 30 août 2013. © Radio France

Samedi dernier, à l'occasion de la présentation de sa lettre aux tourangeaux, Jean Germain, le maire sortant, a dévoilé quelques axes fort de sa campagne. Il évoque notamment l'installation d'une télécabine entre Fondettes et La Riche, au niveau du Pont de Saint Cosme, pour les cyclistes et piétons. Une idée qui suscite l'ironie chez ses adversaires.

Samedi 25 janvier, Jean Germain présentait quelques uns de ses grands projets de campagne pour la ville de Tours, s'il était réélu pour un quatrième mandat. Et parmi les propositions retenues par le candidat : l'installation de télécabines entre La Riche et Fondettes , au niveau du Pont de Saint-Cosme, pour faciliter le déplacement des piétons et des cyclistes. Une solution qui selon Jean Germain serait plus rapide et moins coûteuse que la construction d'un nouveau pont.

Coût estimé des télécabines : huit à dix millions d'euros.

Un projet dont maire PS sortant de La Riche, Alain Michel, dit n'avoir jamais eu connaissance.

Chez les opposants au maire sortant, ces télécabines provoquent l'ironie. Le candidat UMP, Serge Babary , tire à boulets rouges sur cette déclaration qui qualifie de "gadget de début de campagne".

"C'est une déclaration gadget de début de campagne." Serge Babary.

Serge Babary au micro de Yohan Nicolas.

Serge Babary propose à la place un pont à encorbellements, fixé sur le tablier du pont routier actuel. Selon lui, cela serait trois fois moins cher : 3,2 millions d'euros.

Pour autant, l'équipe de Jean Germain estime que ce projet répond à une demande des cyclistes et qu'il est intéressant du point de vue touristique avec la Loire à Vélo. Michaël Cortot, le directeur de campagne de Jean Germain.

Michaël Cortot répond aux questions de Yohan Nicolas.

Les candidats auront bientôt l'occasion de défendre leurs arguments. Les programmes complets devraient être présentés courant février.

Partager sur :