Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Des voitures de 1.000 à 3.000 euros : un garage solidaire a ouvert ses portes à Joué-les-Tours

mardi 15 mai 2018 à 6:05 Par Annabelle Wanecque, France Bleu Touraine et France Bleu

Solidarauto 37 propose désormais des voitures à des prix allant de 1.000 à 3.000 euros. Les acheteurs potentiels sont des personnes en difficulté, qui ont besoin d'un moyen de locomotion pour garder ou trouver un travail. Ce garage solidaire a ouvert ce lundi matin à Joué-les-Tours.

Selim Guergar est le chef d'atelier de ce nouveau garage solidaire
Selim Guergar est le chef d'atelier de ce nouveau garage solidaire © Radio France - Annabelle Wanecque

Joué-lès-Tours, France

Un garage solidaire a ouvert ses portes ce lundi à Joué-les-Tours. Solidarauto 37 est désormais installé aux côtés d'une autre association tourangelle Mobilité Emploi 37, qui propose des vélos, des deux roues ou encore des voitures à la location pour les personnes en difficulté. Cette fois c'est donc l'aspect vente qui va être assuré par Solidarauto 37.  

Les prix de vente ne devraient pas dépasser les 3.000 euros

L'association va récupérer des voitures, via des dons de particuliers ou d'entreprises, et les proposer ensuite à des personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté mais qui ont besoin d'un moyen de locomotion pour aller travailler ou retrouver un emploi. Ces personnes pourront lui être adressées par des travailleurs sociaux. Les voitures seront vendues dans une fourchette de prix allant de 1000 à 3000 euros.  

Entre 30 à 50% des personnes en recherche d'emploi ont déjà refusé un poste pour des problèmes de mobilité. 'Les transports en commun ne peuvent pas résoudre tous les problèmes", explique Jean Carré, le président de l'association Solidarauto 37. "Ils ne peuvent pas fonctionner dans toutes les zones, ni 24h sur 24. Pourtant il y a de plus en plus d'emplois en horaires décalés. On va donc proposer à des personnes en difficulté un véhicule, majoritairement dans la fourchette de prix entre 1000 et 3000 euros, qui sera à la fois garanti et qui aura la carte grise". Et en plus de la vente, Solidarauto 37 fait également de la réparation et de l'entretien à moindre coût. Là aussi pour le même public, envoyé par des travailleurs sociaux ou qui vit sous le seuil de pauvreté. 

Le garage a besoin de vendre une centaine de voitures par an

L'association fait travailler deux salariés, un directeur et un chef d'atelier. Une troisième personne, un mécanicien, va les rejoindre le mois prochain. Deux autres personnes pourraient être recrutées dans l'année. Solidarauto 37 dispose déjà de 25 voitures qui lui ont été données. Il faudrait qu'elle en vende une centaine par an pour que ses comptes soient à l'équilibre. 

Si vous souhaitez donc faire un don à cette association, que vous soyez particulier ou entreprise, vous pouvez vous rendre sur le site solidarauto.org. En échange du don, vous recevrez un reçu fiscal que vous pourrez déduire de vos impôts. Solidarauto 37 a déjà une quinzaine de bénévoles, elle aimerait en avoir une trentaine, pour aller notamment chercher les voitures et les nettoyer.