Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Désertification médicale : les députés rejettent la proposition de loi du mayennais Guillaume Garot

-
Par , France Bleu Mayenne

L'Assemblée Nationale a rejeté ce jeudi la proposition de loi contre la désertification médicale défendue par le député socialiste de la Mayenne Guillaume Garot. Un texte pourtant soutenu par l'ensemble de l'opposition, à gauche mais aussi par Les Républicains.

Le député de la 1ère circonscription de la Mayenne, Guillaume Garot.
Le député de la 1ère circonscription de la Mayenne, Guillaume Garot. © Radio France - G.M

Sans suprise, la proposition de loi "contre la désertification médicale et prévention", dont le député socialiste mayennais Guillaume Garot est le rapporteur, a été rejetée par les députés ce jeudi. C'est un texte amputé de plusieurs de ses points clés qui a été présenté au vote de l'Assemblée Nationale après passage en commission. L'opposition à l'hémycicle, y compris Les Républicains, s'est pourtant exprimée en faveur de la proposition socialiste. 

"Je regrette le conservatisme de la majorité, a commenté le député socialiste de Laval Guillaume Garot. Alors que les inégalités se creusent entre les Français, la majorité est plus attentive à la voix de certaines corporations qu'à celle des territoires qui souffrent". Il déplore notamment l'opposition des syndicats de médecins au texte qui prévoyait un système de régulation pour répartir géographiquement les médecins, spécialistes et pharmaciens sur le territoire. 

Le projet prévoyait également l'intégration des associations d'aides aux patients aux organisations locales de soin qui réunissent personnels médicaux et administratifs ou encore l'encadrement des tarifs des dépassements d'honoraires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess