Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux étudiants veulent mettre en place un "Frigo solidaire" à Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Deux étudiants nancéiens initient le projet d'un "Frigo solidaire" à Nancy, comme cela existe déjà à Paris notamment. Un réfrigérateur ouvert à tous pour déposer ou prendre de la nourriture. Vocation sociale et anti-gaspi.

Rébecca Fernandez et Sébastien Brisson espèrent installer leur frigo avant la fin de l'hiver
Rébecca Fernandez et Sébastien Brisson espèrent installer leur frigo avant la fin de l'hiver © Radio France - Isabelle Baudriller

Quand la solidarité rejoint la lutte contre le gaspillage alimentaire !  A Nancy, deux étudiants souhaitent mettre en place un "Frigo solidaire", du nom de l'association lancée à Paris en juin dernier.  Le principe ? Un réfrigérateur installé devant un commerce, accessible à tous en journée pour y déposer et y retirer des fruits et légumes, des produits laitiers ou encore des produits secs. Mais attention, pas de viande, ni de poisson, ni de "fait maison" pour éviter une rupture de la chaîne du froid. "C'est à destination de tout le monde", explique Sébastien Brisson, étudiant en Droit. 

L'idée est avant tout de lutter contre le gaspillage. Si ça peut bénéficier aux sans-abris dans un premier temps, c'est plus intéressant. D'ailleurs, on fera un démarchage vers eux pour les prévenir, une fois le frigo en place" - Sébastien, étudiant

Sébastien Brisson et Rébecca Fernandez, étudiante en Lettres modernes, démarchent actuellement les commerçants susceptibles d'accueillir ce "Frigo solidaire". Charge à eux de se porter garants du bon fonctionnement de l'appareil et de l'hygiène. "Comme j'ai pu le voir à Paris, à Lille ou ailleurs, les produits partent très très vite. Il y a un roulement. Le frigo est toujours approvisionné et tout part. C'est hallucinant la vitesse à laquelle ça va !", souligne Rébecca. Les deux étudiants semblent avoir trouvé une piste avec les commerçants du marché central. Ils ont aussi lancé une cagnotte sur internet pour financer le réfrigérateur. Rébecca et Sébastien espèrent l'installation de ce "Frigo solidaire" avant la fin de l'hiver. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess