Économie – Social

Deux frères chinois achètent un domaine viticole en Dordogne

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord lundi 4 novembre 2013 à 6:00

L'entrée du domaine de la Salagre à Pomport
L'entrée du domaine de la Salagre à Pomport © Radio France

Ils s'appellent Yi Zhu et Hongtao You et ils viennent d'acheter un château en Périgord, en bergeracois, plus précisément à Pomport. Les deux frères de nationalité canadienne et chinoise, qui vivent entre la Colombie britannique et Hong-Kong, sont les premiers chinois à investir dans les vignes en Dordogne.

C'est une première en bergeracois : deux millionnaires chinois ont racheté au début de l'été un domaine viticole en Périgord pourpre.

Le château La Salagre à Pomport, jusque là propriété du groupe appartient désormais aux frères Yi Zhu et Hongtao You, qui vivent entre Hong Kong et la Colombie britannique au Canada.Ces sino-canadiens (ils ont la double nationalité) ont fait fortune dans le domaine de la pharmacie. Mais ils ont déjà un pied dans le vin européen, puisqu'ils possèdent déjà des domaines en Toscane , dans le vignoble de Chianti, et depuis peu quelques châteaux en Bordelais.

Dans les vignes du château La Salagre à Pomport - Radio France
Dans les vignes du château La Salagre à Pomport © Radio France
La Salagre en bergeracois a la particularité de produire du vin Bio depuis maintenant près de dix ans . Voilà sans doute l'un des arguments qui a décidé les Chinois à acheter. Les vins produits en Dordogne pourraient bien venir compléter la gamme bio proposée par les entreprises des deux frères.

Les deux frères chinois sont déjà venus au moins trois fois en toute discrétion en Dordogne. "Ils ont même partagé un repas avec nous" , expliquent des salariés du domaine, ravis de pouvoir conserver leur emploi

La Salagre et ses 43 hectares ont donc tappé dans l'oeil des deux chinois. Le domaine produit du Bergerac rouge et du liquoreux en bio. Mais son histoire est faite de vente, de reventes, de changements de propriétaires. Au point que sa production est aujourd'hui très réduite.

Reportage à Pomport autour du château La Salagre racheté par les chinois

Autour du domaine en revanche, les viticulteurs voisins hésitent entre la circonspection et l'interrogation .

Ils espèrent que les chinois respecteront l'appellation et aimeront un minimum le vin. Certains parlent de chance pour le Bergeracois s'ils promeuvent ces vins en Chine. D'autres doutent de l'intérêt réel de ces millionnaires pour notre vignoble.

Partager sur :