Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Deux heures de grève à l'EHPAD d'Ambazac : les personnels lancent un SOS

-
Par , France Bleu Limousin

Les personnels de l'EHPAD d'Ambazac ont cessé le travail pendant deux heures ce jeudi après-midi pour exprimer leur colère face au manque de moyens humains. Soignants et non soignants estiment qu'il n'est plus possible de faire correctement leur travail dans cet établissement pour personnes âgées.

Les personnels soignants et non soignants de l'EHPAD d'Ambazac expriment leur colère par un débrayage
Les personnels soignants et non soignants de l'EHPAD d'Ambazac expriment leur colère par un débrayage © Radio France - Françoise Ravanne

Ambazac, France

La situation à l'EHPAD d'Ambazac, en Haute-Vienne n'est pas un cas isolé. Le manque de moyens humains est devenu un problème récurrent dans les maisons de retraite. Et si à Ambazac, les personnels de l'établissement ont  décidé de débrayer pendant deux heures ce jeudi après midi à l'appel de la CGT c'est parce qu'ils ont fait leurs comptes : Il n' y a souvent qu'une seule personne pour faire la toilette de 17 résidents ou encore 1 seul agent pour le coucher d'une vingtaine de personnes âgées le soir.

"On ne peut plus faire notre métier comme on le voudrait", Florence salariée depuis 27 ans

Si on arrive à cette situation c'est parce qu'il y a beaucoup d’absentéisme. "Le personnel est épuisé et nous n'avons pas assez de remplacements" explique Florence qui travaille depuis 27 ans à l'EHPAD d'Ambazac. "Ce matin j'étais toute seule pour m'occuper de 15 résidents ... et on ne peut plus faire notre métier comme on le voudrait " ajoute t-elle . Et Sylviane sa collègue infirmière ajoute "On est en colère car on a tous des parents et quand on se projette dans la vieillesse , on n'a pas envie que ce soit ça pour notre famille, les résidents ont droit à la dignité".

Un surcroît de travail avec la canicule

Avec la période estivale les inquiétudes sont encore plus grandes car difficile de trouver des remplacements "Les jeunes ne veulent plus venir car ils savent que c'est dur" expliquent les personnels et la période est d'autant plus cruciale en ce moment avec la canicule. "Il faut les faire boire régulièrement et être très vigilants, certains résidents sont déjà discrets en période normale et il faut encore faire plus attention à eux" explique cette infirmière et pour tous les personnels c'est encore plus compliqué quand les moyens humains sont insuffisants.