Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Immeubles effondrés à Marseille

Deux immeubles vont être abattus à partir de mardi à Marseille

La mairie de Marseille a confirmé ce jeudi soir que deux immeubles menacés de péril imminent et situés dans le quartier de Noailles vont être abattus à partir de mardi prochain.

Des immeubles à Marseille menacés de péril imminent
Des immeubles à Marseille menacés de péril imminent © Maxppp -

Marseille, France

Deux immeubles situés au 41 et 43 de la rue de la Palud dans le quartier de Noailles à Marseille vont être "déconstruits" indique la mairie de Marseille jeudi soir, "par mesure de sécurité au regard des risques graves et imminents encourus et après avis des experts". Les travaux doivent durer six à huit semaines. 

Une trentaine de familles concernées

Un périmètre de sécurité pour interdire l'accès à la zone de chantier a été installée et sera gardiennée 24/24h jusqu'à la fin des travaux. Une trentaine de familles a été évacuée et relogée dans des hôtels par la ville. Plusieurs immeubles voisins ont déjà été évacués ou le seront avant cette opération, a précisé la municipalité. 

Des fissures à tous les étages

Dans un arrêté de péril grave et imminent pris le 24 janvier, des experts s'alarmaient de murs bombés et déformés, de contre-cloisons qui explosent et de fissures à toutes les étages de ces immeubles de la rue de la Palud. Selon eux, l'un des bâtiments menace de s'effondrer et d'entraîner l'autre dans sa chute. Depuis le double effondrement mortel de la rue d'Aubagne, les signalements d'immeubles menaçants se sont multipliés à travers toute la cité phocéenne. 

Plus de 2.000 Marseillais ont été évacués depuis le 5 novembre 2018

A ce jour, 2.017 Marseillais ont été évacués par précaution de 248 immeubles devenus fantômes. Quelque 1.315 personnes sont "prises en charge ou hébergées", le plus souvent à l'hôtel, selon la ville.