Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Deux minutes pour comprendre | Comment fonctionne l'Adie, les micro-crédits et la création d'entreprise en Poitou ?

lundi 28 janvier 2019 à 4:04 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

On prend deux minutes pour comprendre comment monter son entreprise quand on n'a pas de diplôme ni d'argent ce lundi, et pour cela, on s'appuie sur la campagne de sensibilisation à l'entrepreneuriat lancée par l'Adie de Nouvelle-Aquitaine jusqu'à vendredi.

Capture d'écran
Capture d'écran - Capture d'écran

Poitiers, France

En Nouvelle Aquitaine, l'Adie met en place une campagne de sensibilisation à l'entrepreneuriat jusqu'à ce vendredi 1er février. 70 événements en une semaine pour sensibiliser, expliquer, convaincre qu'on peut monter son entreprise même si on n'a pas de diplôme ou d'argent. 

Des micro-crédits jusqu'à 10.000 euros

Parmi ses multiples missions, l'Adie accompagne gratuitement les porteurs de projets, avant, pendant et après, la création d'entreprise. L'association peut, par exemple, accorder des prêts sous forme de micro-crédits pouvant aller jusqu'à 10.000 euros. Une façon de mettre le pied à l'étrier. 

Depuis 1993, en Nouvelle-Aquitaine, l'ADIE a financé plus de 22.000 personnes. Rien que l'an dernier, ses équipes ont accueilli près de 7.000 personnes  et financé plus de 2.100 microcrédits, dont 1.200 de 5.000 euros. Des sommes qui peuvent faire la différence dans la concrétisation de projets souvent rejetés par les banques d'ailleurs, car pas assez intéressants à leur niveau. 

Des projets divers et variés

L'an dernier par exemple, l'Adie a soutenu deux habitantes du Sud Deux-Sèvres sur un projet de savonnerie bio en milieu rural, raconte Jean-Marc Ewald, directeur régional de l'Adie en Nouvelle-Aquitaine. Mais les parcours sont divers et variés et la formule fonctionne :

"60% des personnes que nous avons financées sont toujours en activité après trois ans, et la moitié de celles qui ont arrêté ont repris une activité. Donc, on voit bien que derrière cet enjeu de la création d'entreprise, il y a aussi un retour vers la sphère économique", insiste Jean-Marc Ewald. 

Avant d'ajouter que _"_90% des personnes aidées par l'Adie, quelque soit l'issue de leur projet, réussite ou échec, ne regrettent pas _cette expérience"_d'après les retours. 

70 événements au programme

Pour plus d'informations, l'Adie organise toute une semaine de sensibilisation à l'entrepreneuriat en Nouvelle Aquitaine. Dans le Poitou : des rencontres, des ateliers individuels ou collectifs, un peu partout en Vienne et Deux-Sèvres, comme par exemple à Loudun, St Léger de la Martinière, Saint-Benoît, Chasseneuil-du-Poitou, Montmorillon ou Thouars. 

Tout le programme sur le site internet de l'Adie en Nouvelle-Aquitaine ou dans l'agence pôle emploi dont vous dépendez.