Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Deux start-up de Haute-Loire au salon de l'électronique de Las Vegas

mercredi 10 janvier 2018 à 21:06 Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire

Si aucune start-up de l'agglomération stéphanoise n'est dans la délégation régionale au CES de Las Vegas cette semaine, deux jeunes pousses de Haute-Loire y participent : Monkey Factory, née au Puy-en-Velay, et Hexadrone à Saint-Just-Malmont.

L'équipe de Monkey Factory au CES de Las Vegas cette semaine.
L'équipe de Monkey Factory au CES de Las Vegas cette semaine. - DR

Parmi la quarantaine de start-up d'Auvergne Rhône-Alpes présentes cette semaine à Las Vegas, au Consumer electronic show, ce salon où les innovations se bousculent, aucune ne représente la Loire. En revanche, deux entreprises altiligériennes sont de la partie, à un moment clé de leur développement.

En "tête de gondole", comme le dit son co-fondateur, Monkey Factory, qui fait de la programmation informatique et a mis au point l'appli "MyBus".  Les usagers des transports en commun du Puy-en-Velay utilisent déjà cette application pour acheter un ticket ou composter leur titre de transport à bord. Bientôt les passagers des bus de la Star, à Roanne, pourront aussi y avoir accès, comme dans une dizaine de villes de France. Mais Monkey Factory regarde au-delà des frontières. "Nous avons signé nos premiers réseaux clients à partir de l'été dernier. Maintenant, si des villes étrangères nous demandent de lancer notre service digital chez elles, nous sommes prêts !", explique Frédéric Pacotte, dont l'entreprise compte à présent douze salariés répartis au Puy-en-Velay et à Clermont-Ferrand. La start-up ponote fait en plus partie des entreprises ayant reçu un prix de l'innovation décerné par le CES et peut se targuer d'être en phase avec la thématique centrale du salon, les villes intelligentes et donc la mobilité.

La deuxième société altiligérienne a aussi le vent en poupe : Hexadrone à Saint-Just-Malmont. Elle est à Las Vegas pour présenter Tundra, un drone de série et entièrement modulable. "Pour nous c'est le bon timing, le prototype est fini, la levée de fonds engagée (...), ici nous pouvons rencontrer plein de fabricants, de sous-traitants potentiels du monde entier", souligne Alexandre Labesse, le dirigeant d'Hexadrone, rassuré de ne voir aucune machine comme la sienne dans les allées du CES. La start-up saintjustaire envisage de recruter pour porter l'effectif à une trentaine de salariés en 2020, contre cinq actuellement.