Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"Devenez gardien de notre paix" : la police nationale lance une campagne de recrutement

mardi 15 mai 2018 à 15:05 Par Martin Bartoletti, France Bleu

La police nationale lance, mardi 15 mai, une importante campagne de recrutement. Elle espère engager 8.000 personnes en 2018. La police cherche des gardiens de la paix mais aussi des officiers et du personnels scientifiques.

La police nationale veut recruter 8.000 personnes en 2018
La police nationale veut recruter 8.000 personnes en 2018 © Maxppp - PASCAL BONNIERE

La police nationale veut embaucher 8.000 personnes en 2018 et pour ça elle met les moyens. Un million d'euros alloué à la campagne de recrutement lancée le mardi 15 mai. Le slogan, "Devenez policier, gardien de notre paix", s'affiche à la télévision et sur les réseaux sociaux.

Ce clip s'adresse à deux publics, selon Éric Morvan, le directeur général de la police nationale. "Ceux qui se disent, 'tiens, la police, c'est une idée', mais qui hésitent encore", explique-t-il, "et ceux qui ont une image déformée de la police nationale". La police n'avait pas mis autant de moyen sur la table depuis 18 ans pour "donner envie aux jeunes d'entrer dans la police", précise Éric Morvan.

Un recrutement qui touche tous les corps de métier

La police nationale veut recruter 3.300 gardiens de la paix, près de 2.000 adjoints de la sécurité, 650 cadets de la République, 1.500 personnels administratifs et scientifiques. "Ce sont tous les métiers de la police nationale qui sont ciblés", affirme Philippe Lutz de la direction centrale de recrutement et de la formation de la police nationale. "On a besoin de gens qui ont des compétences de plus en plus aiguisées", explique-t-il. 70 postes d'officiers et 56 de commissaires sont également à pourvoir.