Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Devra-t-on payer pour se garer à la plage de Carnon l'été prochain ?

-
Par , France Bleu Hérault

Dans son budget primitif, le maire de Mauguio-Carnon prévoit de rendre payant le parking allant du Petit au Grand Travers. Des opposants ont lancé une pétition qui a récolté près de 4000 signatures.

A Carnon, la fin de la gratuité des parkings de plage passe mal
A Carnon, la fin de la gratuité des parkings de plage passe mal © Radio France - Valentin BERTRAND

Avec près de 1000 places de stationnement, le parking allant du Petit au Grand Travers a la cote durant la saison estivale. Et pour cause, c'était l'un des rares à être encore gratuit. Dès l'été prochain, il pourrait devenir payant. C'est en tout cas le souhait du maire de Mauguio-Carnon (divers gauche), Yvon Bourrel : 

Dans l'état actuel, ce sont les habitants de Mauguio-Carnon qui payent ce parking dont ils sont les rares utilisateurs. Je souhaite donc que l'usager soit le contributeur.

Le maire de Mauguio, Yvon Bourrel, veut que les usagers supportent les coût du parking de plage
Le maire de Mauguio, Yvon Bourrel, veut que les usagers supportent les coût du parking de plage © Radio France - Valentin BERTRAND

A l'image du parking du Petit Travers, l'élu souhaiterait rendre le parking payant du 1er juin au 31 août. Les recettes générées permettraient d'absorber les coûts d'entretien qui s'élèvent chaque année à 400 000 €. La moitié supportée par la commune et l'autre par l'agglomération. 

"Nous avons fait le choix de construire un parking réversible pour en limiter les impacts sur le lido, ce qui a un coût", explique Yvon Bourrel. Au lieu du bitume, ce sont donc des "plaques alvéolaires" qui constituent le revêtement sur lequel circulent les véhicules. Chaque hiver, la hausse du niveau des nappes phréatiques impose de remettre à niveau toute l'installation. 

Pour l'élu d'opposition, Daniel Bourguet, il était prévisible qu'un parking de ce genre implanté sur un marais soit couteux. Pourtant, il refuse de faire payer l'adition par les usagers de la plage : 

On a une station balnéaire sur ce littoral. De Palavas à la Grande Motte, il y a plus de 100 000 personnes qui viennent chaque été, qui payent des taxes de séjour, qui font vivre des commerces. C'est cet argent qui devrait servir à entretenir le lido.

Daniel Bourguet milite pour une plage libre et gratuite
Daniel Bourguet milite pour une plage libre et gratuite © Radio France - Valentin BERTRAND

Yvon Bourrel : "Je souhaite donc que l'usager soit le contributeur"

Il rappelle que la localisation de la plage - prise en étau entre la mer et l'étang de l'Or - pénalise les modes de déplacement doux en rallongeant les trajets.

Une pétition signée 4000 fois

En réaction à ce projet, Daniel Bourguet a lancé une pétition en ligne sur la plateforme Change.org. En trois jours, elle a été signée par 4000 personnes.

De son côté, le maire rappelle qu'une plage n'est "jamais gratuite pour tout le monde" et "qu'au final, c'est la contribuable qui paie".

Sur la plage, la fin de la gratuité des parkings passe mal
Sur la plage, la fin de la gratuité des parkings passe mal © Radio France - Valentin BERTRAND

Sur la plage, les habitués des parkings se montrent majoritairement réticents à l'annonce de cette tarification estivale. A l'image de Francis (60 ans) : 

Ce que je trouve dommage c'est le côté commercial. J'ai connu la plage il y a 20 ans, il n'y avait pas toute cette exploitation commerciale. Et on continue d'aller dans ce sens.

Pour Nadine (65 ans), ce projet ne passe pas : 

Je trouve ça scandaleux. Tous les parkings deviennent payants et c'est pas normal.

Quant à Michel, il entend les arguments économiques avancés par la mairie : 

Je trouve que c'est tout à fait naturel. Les parkings coutent énormément d'argent aux communes. Les gens qui viennent ne sont pas forcément d'ici. et il faut donc que tout le monde participe.

Nadine, habituée de la plage : "Je trouve ça scandaleux" de faire payer les parkings

C'est en avril que la fin de la gratuité des parkings de plage sera débattue en conseil municipal.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess