Économie – Social

Dijon : la chocolaterie de Bourgogne change de main dans la douleur

Par Faouzi Tritah, France Bleu Auxerre et France Bleu Bourgogne mardi 17 février 2015 à 5:07

Chocolats (illustration)
Chocolats (illustration) © CC0 Public Domain / FAQ

La chocolaterie de Bourgogne, à Dijon, en Côte-d'Or, va être reprise par le fond d'investissement Hollandais Varova - Nimbus allié au Ghanéen Plot, un spécialiste du cacao. 110 licenciements sont annoncés soit un tiers des effectifs. L'usine dijonnaise avait été placée en redressement judiciaire fin octobre 2014.

La chocolaterie de Bourgogne passe entre les mains d'un fond d’investissement. La célèbre usine dijonnaise, qui produit les emblématiques escargots de Bourgogne, va être reprise par le fond d'investissement néerlandais Varova - Nimbus allié au Ghanéen Plot, un spécialiste du cacao. Cette reprise ne se fera pas sans casse sociale : 110 salariés, soit un tiers des effectifs, ont été licenciés. L’usine était en redressement depuis le mois d'octobre.Les syndicats s'indignent du côté expéditif de la reprise : les futurs licenciés ont reçu samedi une lettre les informant qu'il n'était pas nécessaire qu'ils se présentent cette semaine sur le site.Restent quand même plusieurs problèmes selon la CFDT : Nestlé avait créé d'énormes chaines de production pour fabriquer des barres chocolatées 24 heures sur 24. Or depuis plus deux ans, la Chocolaterie fabrique de petits volumes diversifiés pour plusieurs clients et les nouveaux propriétaires ont l'intention de continuer dans ce créneau. Et avec un tiers d'effectif en moins, les syndicats estiment que ce sera très difficile.