Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dijon : le collectif "Éthique sur l'Étiquette" distribue un petit guide pour "un shopping plus éthique"

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les membres de ce collectif organisaient une opération de sensibilisation à Dijon ce samedi. Ils dénoncent "l'exploitation des petites mains" de l'industrie textile qui "subissent des conditions de travail indignes". Voici leurs conseils pour éviter de cautionner ce système.

Quelques membres du collectif posant devant la fontaine du Bareuzai ce samedi à Dijon
Quelques membres du collectif posant devant la fontaine du Bareuzai ce samedi à Dijon - Florent Diebolt

Au pied de la fontaine du Bareuzai une quarantaine de membres du collectif "Éthique sur l'étiquette" ont disposé des panneaux sur lesquels on pouvait lire "non au travail des enfants" ou encore "respect des droits humains". Aux Dijonnais qu'ils ont rencontré ils ont expliqué que depuis 15 ans notre consommation de vêtements a augmenté de 60% et nous les conservons deux fois moins longtemps. 

"Un coût social et environnemental élevé"

Cette mode rapide et jetable promue par les grands distributeurs -dont de grandes enseignes présentes rue de la Liberté et à la Toison-d'Or- "qui achètent et vendent à prix bas des collections, sans cesse renouvelées, a un coût social et environnemental extrêmement élevé : mauvaises conditions de travail et pollution considérable" disent-ils dans un petit guide distribué aux passants. 

Le collectif avait des messages très explicites à faire passer aux grandes enseignes du vêtement
Le collectif avait des messages très explicites à faire passer aux grandes enseignes du vêtement - Florent Diebolt

"Privilégier les marques indépendantes"

Parmi les conseils qu'ils donnent via ce document : choisir les plus petites productions. "Si nous le pouvons financièrement, privilégions les marques indépendantes qui affichent une meilleure lisibilité de leur chaîne d'approvisionnement ou celles qui intègrent une démarche socialement responsable, écologique et qualitative."

"Un tee shirt à 2 euros ? Est-ce possible ? Qui paye ?" alerte le collectif 

"Un tee shirt à 2 ou 3 euros ne peut se faire qu'au détriment de ceux qui le fabriquent". Jacques Puhl, coordinateur du collectif à Dijon explique qu'à l'heure actuelle "un jean peut parcourir jusqu'à 65 000 kilomètres, soit une fois et demie le tour de la Terre" avant d'arriver dans certains magasins. "Cela implique une forte consommation de pétrole et de gaz à effet de serre en terme de transport."

Jacques Puhl, coordonnateur du collectif à Dijon
Jacques Puhl, coordonnateur du collectif à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

L'industrie la plus polluante après le pétrole 

Alors que l'industrie du textile serait la plus polluante après l'industrie pétrolière, la culture du coton est la 2e consommatrice d'eau après l'agriculture, "Éthique sur l'étiquette" recommande de réduire nos achats de vêtements et de privilégier les circuits alternatifs que sont les friperies, les vestiaires partagés ou encore la location de vêtements. 

Quelques livres et quelques films sur le sujet

Pour aller plus loin vous pouvez compulser ce petit guide "pour un shopping plus éthique", un article illustré du site Loom sur "le prix juste", ou visionner le documentaire "Soldes, tout doit disparaître !" de Rémi Delescluse ou bien enfin la vidéo de campagne du collectif "Éthique sur l'étiquette" intitulé "Quand les marques font leurs soldes"

Florent Diebolt, un sympathisant du collectif Dijonnais
Florent Diebolt, un sympathisant du collectif Dijonnais - DR
Choix de la station

À venir dansDanssecondess