Économie – Social

Dijon : les facteurs au bout du rouleau

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne jeudi 15 septembre 2016 à 17:44

Jean-Luc Sac, secrétaire départemental de la CGT-FAPT était présent à la manifestation contre la loi travail
Jean-Luc Sac, secrétaire départemental de la CGT-FAPT était présent à la manifestation contre la loi travail © Radio France - Thomas Nougaillon

Depuis que la direction de la Poste a réorganisé ses services de distribution du courrier sur Dijon et son agglomération fin 2015, rien ne va plus pour les facteurs! Ils dénoncent des cadences toujours plus infernales.

Ils en ont ras la casquette! Les facteurs dénoncent des tournées qui ont été rallongées tandis qu'en parallèle de nombreux emplois ont été supprimés. Conséquence, selon la CGT, la qualité de service s'est énormément dégradée. Sur Dijon le courrier n'est même plus distribué tous les jours. Pendant ce temps-là, les incivilités se multiplient de la part d'usagers excédés. La dernière en date, samedi dernier dans le quartier de la Fontaine d'Ouche, deux facteurs ont été molestés par un homme qui attendait un mandat. Une plainte a été déposée selon Jean-Luc Sac de la CGT-FAPT.

Jean-Luc Sac, secrétaire départemental de la CGT-FAPT, au sujet de l'agression de deux facteurs à Dijon

Pour la direction de La Poste il faut bien s'adapter à la baisse du trafic courrier. La CGT qui réclame des créations d'emplois a déposé un préavis de grève pour ce jeudi 15 septembre 2016. Quelques postiers grévistes ont manifesté à Dijon dans les rangs des opposants à la loi travail. Parmi eux, Paul* selon qui les horaires sont sans limites "je monte et je descend de ma voiture 200 fois en quatre heures de temps", "c'est stressant, c'est épuisant, je rentre chez moi j'ai qu'une envie c''est d'aller faire la sieste". Paul qui ajoute "je travaille avec la boule au ventre, j'ai l'impression d'aller au bagne, aux travaux forcés".

Le témoignage accablant de Paul, 55 ans, facteur à Dijon depuis une vingtaine d'années

La manifestation anti loi travail de Dijon, entre 400 et 500 personnes ont manifesté selon la police - Radio France
La manifestation anti loi travail de Dijon, entre 400 et 500 personnes ont manifesté selon la police © Radio France - Thomas Nougaillon

La CGT dit avoir démontré les incohérences de cette nouvelle organisation. Le syndicat a fait des contre-propositions pour améliorer la distribution du courrier, comme la mise en place de la semaine de 32h et l'embauche de personnels supplémentaires. Propositions restées lettre morte dit la CGT. Il y a environ 450 à 500 facteurs en Côte-d'Or. Selon la CGT, les diverses réorganisations depuis 12 ans dans l'entreprise, font perdre dans le département une centaine d'emplois -tous services confondus- chaque année! L'an dernier au niveau national, 7.300 emplois auraient ainsi été supprimés.

*Paul est un prénom d'emprunt, ce postier a souhaité rester anonyme

Partager sur :