Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dijon : mobilisation des archéologues de l'Inrap, "on est les moins bien payés de la fonction publique d'État"

-
Par , , France Bleu Bourgogne

A l'appel de plusieurs syndicats, une trentaine d'archéologues de l'Inrap se sont mobilisés ce vendredi après-midi pour réclamer une revalorisation de salaires. Ils s'inquiètent aussi de l'avenir de leur métier, avec de nombreux départs en retraite programmés mais sans annonces d'embauches.

Rassemblement place de la Libération à Dijon ce vendredi pour une trentaine d'archéologues de l'INRAP, pour réclamer des revalorisations de salaires.
Rassemblement place de la Libération à Dijon ce vendredi pour une trentaine d'archéologues de l'INRAP, pour réclamer des revalorisations de salaires. © Radio France - Olivier Estran

Ils ont choisi de poser à côté du grand sapin de Noël, place de la Libération à Dijon car "ils ont les boules!" Mécontents d'être selon leur syndicat, "les moins bien payés du Ministère de la Culture". C'est d'ailleurs pour ça, que certains arborent un masque à l'effigie de Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture. Les archéologues de l'Institut national des recherches archéologiques préventives (Inrap), se sont rassemblés ce vendredi 4 décembre 2020, place de la Libération à Dijon, à l'appel de la CGT, SUD et CNT 

Manifestation des archéologues de l'INRAP à Dijon, place de la Libération ce vendredi 4 décembre 2020.
Manifestation des archéologues de l'INRAP à Dijon, place de la Libération ce vendredi 4 décembre 2020. © Radio France - Olivier Estran

Absence de revalorisations, et inquiétudes pour l'avenir du métier

Au cœur de cette mobilisation, la question des salaires. "Après  un bac +5 les débutants commencent au SMIC pour espérer toucher, après 15 ans d'ancienneté, 1780 euros" explique ce manifestant. "Et les conditions, explique ce chef de chantier, ne sont pas toujours de tout repos, avec des équipes à diriger avec des conditions météo pas toujours faciles."

Manifestant pour le rassemblement des archéologues de l'INRAP à Dijon ce vendredi.
Manifestant pour le rassemblement des archéologues de l'INRAP à Dijon ce vendredi. © Radio France - Olivier Estran

Les manifestants voudraient donc un rattrapage de salaire de 500 euros sur le salaire de départ. Autre inquiétude, le renouvellement du métier. Selon le syndicat, "d'ici 2032, 800 départs en retraite sont attendus mais pas d'embauches en CDI". La région Bourgogne-Franche-Comté compte 110 agents de l'Inrap, dont une soixantaine en Côte-d'Or.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess