Économie – Social

Dim va supprimer 265 postes en France

France Bleu mercredi 15 avril 2015 à 18:34

Le site de Dim à Autun (Saône-et-Loire) pourrait perdre 165 postes
Le site de Dim à Autun (Saône-et-Loire) pourrait perdre 165 postes © MaxPPP

Le fabricant de sous-vêtements Dim va supprimer 265 postes en France, ont révélé ce mercredi les syndicats de la maison-mère de la firme, DBApparel. Le site d'Autun, en Saône-et-Loire, est le plus menacé : il pourrait perdre 165 emplois.

Le groupe DBApparel, spécialisé dans la fabrique de sous-vêtements, prévoit la suppression de 600 postes en Europe, dans ses marques Playtex, Wonderbra et Dim. Pour la seule marque Dim, ce sont donc 265 postes en France qui pourraient être concernés , selon les syndicats qui ont révélé l'information ce mercredi après-midi.

"On est en train de péter l'entreprise "

La direction du groupe a confirmé "qu'environ 600 postes, principalement de cadres et de techniciens, seraient impactés en Europe ". Mais elle compte aussi sur des départs anticipés à la retraite et sur des créations de postes également annoncées pour limiter le nombre d'emplois en moins. "En France par exemple, le nombre net de postes affectés pour DIM SAS pourrait être limité à environ 80 ", explique la direction. 

Le groupe américain explique son plan par une volonté de "restaurer sa compétitivité ". "Dim ne sera plus jamais une entreprise autonome, tout sera piloté aux Etats-Unis " , déplore Luc Marti, délégué CFE-CGC chez Dim. "C'était une société avec une histoire, un vécu, une âme. On est en train de péter l'entreprise ", ajoute-t-il.