Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Diors : les salariés d'Alvance Aluminium Wheels appelés à la grève le 7 juin

-
Par , France Bleu Berry

L'inquiétude grandit chez les salariés du site Alvance Aluminium Wheels de Diors, toujours à la recherche d'une repreneur. L'intersyndicale du dernier fabricant français de jantes en aluminium, appelle les salariés à se mettre en grève le 7 juin prochain.

La mobilisation des salariés d'Alvance Aluminium Wheels le 22 mai devant les concessions Renault et Peugeot de Cap Sud l
La mobilisation des salariés d'Alvance Aluminium Wheels le 22 mai devant les concessions Renault et Peugeot de Cap Sud l © Radio France - François Chagnaud

La situation de l'entreprise Alvance Aluminium Wheels à Diors, dernier fabricant français de jantes en aluminium, est toujours préoccupante. Pour les syndicats de la fonderie, sous-traitant notamment de Renault-Nissan et du groupe PSA, le site "ne doit pas sombrer". Aprés une action devant les concessions Renault et Peugeot de Châteauroux, l'intersyndicale UNSA, CFDT, CFE-CGC et CGT, appelle  les salariés à la grève le lundi 7 juin. Pour les syndicats, "l'état, pourtant actionnaire chez Renault et PSA et "garant" de l'emploi, fait le minimum pour sauver son industrie...nous devons porter notre voix, montrer notre volonté de garder le site de Diors en activité, pérénniser les emplois ; la région en a besoin, les salariés aussi". 

L'inquiétude grandit chez les salariés

Le mois dernier, les maires de Châteauroux et Diors s'étaient entretenus en visio-conférence avec le ministre de l'Economie. Bruno Le Maire avait assuré le soutien de l'Etat pour l'entreprise indrienne : une aide de deux millions d'euros "pour préserver les emplois pendant la recherche d’un repreneur, et qui doit ensuite permettre de garantir l’avenir du site" avait précisé le ministre chargé des relations avec le Parlement, Marc Fesneau, également candidat aux élections régionales en Centre-Val de Loire, qui s'est rendu sur le site de Diors le 25 avril dernier. Mais l'inquiétude grandit, d'autant que l'entreprise, qui emploie 287 salariés, est très loin d'avoir retrouvé un volume de production satisfaisant.

Un appel à la grève et un rassemblement le 7 juin à 14h place de la République à Châteauroux, sont donc prévus. Une mobilisation que les syndicats souhaitent massive "pour ne pas disparaître".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess