Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : General Electric dans le Territoire de Belfort

General Electric : revivez en images et en vidéos la visite du ministre Bruno Le Maire à Belfort

- Mis à jour le -
Par , , , , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon, France Bleu

Bruno Le Maire rencontrait la direction de GE en compagnie des élus et syndicats ce lundi à Belfort pour discuter de l'avenir de General Electric. Le ministre de l'économie et des finances annonce la création d'un comité de suivi et appelle GE à investir sur le site.

Les salariés réunis devant le site de General Electric de Belfort avant la rencontre avec Bruno Le Maire et la direction de GE
Les salariés réunis devant le site de General Electric de Belfort avant la rencontre avec Bruno Le Maire et la direction de GE © Radio France - Wassila Guittoune

C'est sur le site de General Electric de Belfort que Bruno Le Maire, le ministre de l'économie et des finances, a choisi d'aller à la rencontre des élus et des représentants des salariés. Il y a moins d'une semaine, la direction de GE a transmis aux syndicats un document pour leur détailler le plan social à venir. 1 050 emplois seront supprimés dans le Territoire-de-Belfort. 792 suppressions de postes sont prévues dans la branche gaz de GE et 252 pour le centre de service, qui gère la comptabilité. 

Les syndicats dénoncent une délocalisation massive et appellent la population à se mobiliser pour la visite du ministre. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

A LIRE AUSSI - Dossier : General Electric dans le Territoire de Belfort

L'essentiel

  • General Electric emploie près de 4 300 personnes dans le Territoire de Belfort.
  • Le plan social annoncé le 28 mai prévoit 1 050 suppressions de postes. 792 suppressions dans la branche gaz et 252 pour le centre de service, qui gère la comptabilité.
  • Larry Culp, le PDG de General Electric a expliqué jeudi 30 mai que ces coupes visent réduire ses coûts pour s'aligner sur la demande dans l'énergie.
  • Les syndicats lancent un appel aux salariés et citoyens pour venir massivement sur le site afin de peser dans la négociation.
  • Bruno Le Maire a expliqué lors de cette réunion que l'Etat était prêt à suivre GE si celui-ci décidait d'investir sur le site de Belfort dans l'aéronautique.
  • A l'issue de cette rencontre le ministre de l'économie a aussi annoncé la mise en place d'un comité de suivi dont la première réunion aura lieu en septembre.

.

Le déroulé de la visite de Bruno Le Maire

18H15 : C'est la fin de ce Direct,  ce qu'il faut retenir de la visite du ministre est à retrouver dans cet article.

18H11 : Le ministre quitte le site de General Electric Belfort sous les sifflets

Les forces de l'ordre gardent les entrées à l'extérieur de General Electric à Belfort
Les forces de l'ordre gardent les entrées à l'extérieur de General Electric à Belfort © Radio France - Wassila Guittoune

Il faut que GE joue le jeu - Bruno Le Maire

Bruno Le Maire annonce la mise en place d'un comité de suivi du plan social de GE qu'il présidera lui même. La première réunion aura lieu début septembre au ministère de l'économie et des finances.

Il explique qu'il faut créer une société qui travaillera dans le domaine de l'aéronautique sur le site de Belfort. C'est à GE d'apporter le capital, et pour chaque euro apporté par GE l'Etat apportera la même chose par le biais de la banque publique d'investissement. 

Le ministre de l'économie conclut en disant que le plan social ne passera pas. "Il faut que GE joue le jeu et fasse un pas dans notre direction".

REVOIR LA CONFÉRENCE DE PRESSE DU MINISTRE

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

17H59 : Fin de la réunion entre direction de GE, élus et syndicats.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

16H15 : La discussion se poursuit à huis clos entre la direction de General Electric, les élus, Bruno Le Maire et les syndicats.

Les syndicats de General Electric durant la rencontre avec la direction de GE
Les syndicats de General Electric durant la rencontre avec la direction de GE © Radio France - Wassila Guittoune

16H10 :  Bruno Le Maire insiste sur l'avenir de la filière aéronautique et réaffirme que l'Etat soutiendra toute initiative et investissement de General Electric en ce sens. "Pour chaque euro d'argent privé qui sera mis dans l'activité aéronautique, je suis prêt à mettre un euro d'argent public pour ouvrir de vraies perspectives de transformation industrielle sur les activités qui paraissent porteuses", a annoncé le ministre.

Pour chaque euro d'argent privé mis sur l'aéronautique, je suis près à mettre un euro d'argent public

15H56 : Bruno Le Maire prend la parole. "Je tenais à venir à Belfort pour montrer mon soutien aux salariés".  D'emblée, il explique que le plan social doit être amélioré. "1 050 emplois supprimés c'est trop. Je pense que GE peut et doit faire mieux, et c'est une condition préalable pour que les choses s'apaisent sur le site (...) Je ne sais pas de combien nous pouvons descendre, je ne vais pas prendre d'engagements chiffrés, mais je pense qu'il est important que GE revoie sa copie"

15H45 : D'un côté de la table, il y a la direction de General Electric, notamment la directrice des ressources humaines, le directeur du site de Belfort Antoine peyrayout et Patrick Maffeis directeur Ge Power. De l'autre côté, Bruno Le Maire a pris place au milieu des élus.

Bruno Le Maire au milieu des élus du Territoire de Belfort face à la direction de General Electric
Bruno Le Maire au milieu des élus du Territoire de Belfort face à la direction de General Electric © Radio France - Wassila Guittoune

15H34 : Arrivée de Bruno Lemaire à General Electric. A l'extérieur, il est accueilli par des huées de la foule et des chants de résistance. A l'intérieur, l'arrivée est beaucoup plus cordiale avec les élus présents. Une réunion à huis-clos se tient avec élus locaux et représentants des salariés.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

15H20 : Pendant ce temps, les élus attendent à l'intérieur. Ils feront un point presse à l'issue de la rencontre. Il y a Damien MESLOT, le maire de Belfort, Florian BOUQUET, le président du Département du Territoire de Belfort, Marie-Guite DUFAY, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Cédric PERRIN, sénateur du Territoire de Belfort, Michel ZUMKELLER et Ian BOUCARD, Députés du Territoire de Belfort et Christophe GRUDLER député européen et élu du Territoire de Belfort.

Les élus du Territoire de Belfort attendent l'arrivée de Bruno La Maire
Les élus du Territoire de Belfort attendent l'arrivée de Bruno La Maire © Radio France - Wassila Guittoune

15H15 : Les délégués syndicaux se relaient au micro. Ils appellent à la mobilisation des salariés. Leur objectif est de supprimer ce plan. 

"Aujourd'hui l'heure est grave, General Electric a prévu la dernière étape avant la fermeture du site turbines à gaz de Belfort, c'est véritablement un projet de fermeture", estime Philippe Petitcolin délégué CFE-CGC. "On appelle à la mobilisation des salariés il va falloir se battre, On refera des assemblées générales pour décider des modalités". "Le but est de supprimer ce plan", ajoutent Francis Fontana, délégué Sud et Cyril Caritey, délégué CGT.

500 personnes assistent à l'assemblée générale devant General Electric à Belfort
500 personnes assistent à l'assemblée générale devant General Electric à Belfort © Radio France - Emilie Pou

15H01 : Près de 500 salariés sont réunis devant le site de General Electric et assistent à l'assemblée générale organisée par les syndicats.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Tous les syndicats sont mobilisés dans l'attente du ministre Bruno Le Maire
Tous les syndicats sont mobilisés dans l'attente du ministre Bruno Le Maire © Radio France - Wassila Guittoune
Les syndicats enseignants sont aussi présents à Belfort pour la visite sur le site de GE de Bruno Le Maire
Les syndicats enseignants sont aussi présents à Belfort pour la visite sur le site de GE de Bruno Le Maire © Radio France - Wassila Guittoune

14h50 : Les salariés attendent l'arrivée du ministre

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des gilets jaunes sont aussi présents sur place

Quelques gilets jaunes attendent le ministre de l'économie Bruno Le Maire devant les ateliers de General Electric à Belfort
Quelques gilets jaunes attendent le ministre de l'économie Bruno Le Maire devant les ateliers de General Electric à Belfort © Radio France - Emilie Pou

Au menu des discussion ce lundi après-midi, une réunion d'échanges avec les syndicats et les élus locaux qui sera suivie d'un point presse.

15H30 : arrivée de Bruno Le Maire sur le site de General Electric

16H45 : Point presse du ministre de l'économie

17H15 : Point presse des élus après le départ de Bruno Le Maire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess