Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : violents affrontements sur les Champs-Elysées,106.000 manifestants partout en France

samedi 24 novembre 2018 à 8:53 - Mis à jour le samedi 24 novembre 2018 à 20:20 Par Isabelle Gaudin, France Bleu

Une semaine après leur grande première journée d'action, plus de 100.000 gilets jaunes se sont mobilisés ce samedi partout en France contre 282.000 le 17 novembre. La journée a été notamment marquée par des affrontements avec les forces de l’ordre sur les Champs-Elysées.

La manifestation parisienne des gilets jaunes donne lieu à des heurts avec les forces de l'ordre sur les Champs-Elysées
La manifestation parisienne des gilets jaunes donne lieu à des heurts avec les forces de l'ordre sur les Champs-Elysées © AFP - Bertrand Guay

L'essentiel

  • Les chiffres de la mobilisation : 8.000 manifestants à Paris, 106.300 dans toute la France (ministre de l'Intérieur à 17h) contre 282.000 le samedi 17 novembre.
  • Des affrontements ont eu lieu à Paris entre gilets jaunes et forces de l'ordre, une bonne partie de la journée, ils continuaient à 19h.
  • 42 interpellations sur les Champs-Elysées, 130 en France (chiffres provisoires).
  • 1619 actions sur tout le territoire. Plusieurs blocages et barrages filtrants (liste en bas de l'article), les autoroutes et les zones commerciales visées plus particulièrement.
  • Emmanuel Macron annoncera de nouvelles mesures mardi
Les chiffres des mobilisations des gilets jaunes depuis le 17 novembre - Visactu
Les chiffres des mobilisations des gilets jaunes depuis le 17 novembre © Visactu

.

Le fil de la journée

18h15 : Des heurts continuent sur les Champs-Elysées. Les CRS repoussent aussi les manifestants avec des canons à eau sur l'avenue Franklin Roosevelt, rapportent France Bleu Paris.

17h50 : À Frouard, près de Nancy en Lorraine, les CRS ont là aussi délogé les manifestants du péage sur l'A31 avec des lacrymogènes. De fortes perturbations sont aussi enregistrées à hauteur de Villefranche-sur-Saône dans le Rhône. Le trafic sur l'autoroute A6 du nord de Lyon jusqu'à Mâcon a dû être dévié.

17h32 : En Alsace, une quinzaine de barrages sont toujours en place, principalement dans le Haut-Rhin. Des manifestants allemands ont d’ailleurs rejoint le mouvement en formant une chaîne humaine sur le pont de l’Europe entre Strasbourg et Kehl. La circulation des poids lourds est de nouveau autorisée à partir de 22h ce samedi jusqu’à dimanche 22h, sur l’ensemble du réseau routier de la Région Grand Est, annonce France Bleu Alsace. Il s’agit d’une mesure exceptionnelle pour acheminer les marchandises sur des sites stratégiques.

17h25 : Dans le Var, à Toulon, une manifestante a été percutée par une voiture qui a tenté de franchir un barrage, alors qu'au péage du Capitou près de Fréjus, un poids lourd a percuté un motard, transporté à l'hôpital.

17h16 : En Dordogne, plusieurs dizaines de véhicules mènent une opération escargot ce samedi après-midi dans et autour de Périgueux, dans le cadre de la mobilisation des "gilets jaunes". La circulation est très ralentie, mais aucun incident n'est à déplorer. L'ambiance est "bon enfant".

17h10 : Certains décrivent des "scènes de guerre" sur les Champs-Elysées. Depuis la fin de matinée, la manifestation parisienne a donné lieu à des échauffourées et des interpellations. Les forces de l'ordre ont commencé par tirer des gaz lacrymogènes et repoussé les gilets jaunes par des canons à eau. La situation s'est alors tendue : barricades dressées par des manifestants, jets de projectiles et de pavés. Des pompiers sont encore en train d'intervenir pour des feux de barricades.

17h : A Bordeaux, plusieurs centaines de gilets jaunes ont défilé samedi après-midi, malgré l'interdiction de la préfecture. Ils ont tenté d'entrer dans l'Hôtel de ville protégé par un important dispositif de sécurité. Ils ont été refoulés par les gaz lacrymogènes des forces de l'ordre.

16h48 : Les gilets jaunes font preuve parfois d'humour pour détendre l'atmosphère parfois électrique avec les automobilistes. Ici dans le Puy-de-Dôme, un monsieur avec sa canne traverse très lentement le passage piéton et s’assoit même sur une chaise au beau milieu de la chaussée !

16h37 : Toujours une forte mobilisation en Vaucluse où les sorties d’autoroutes Avignon Nord Avignon Sud et Orange Sud et Centre sont fermées. Les trois plus grosses zones commerciales sont aussi l’objet de filtrages par les gilets jaunes. Les magasins ont finalement décidé de baisser le rideau en début d’après-midi. Les barrages sur les principaux rond-point d’accès à Avignon sont toujours en place depuis une semaine maintenant même si les voitures peuvent passer.

16h25 : 35 personnes ont été interpellées depuis le début de la matinée dont 18, à Paris. 22 personnes sont en garde à vue partout en France. Huit manifestants ont été blessés au total dont deux gendarmes, précise le ministère.

16h10 : Le ministère de l'Intérieur communique de nouveaux chiffres de la mobilisation des gilets jaunes : près de 81.000 manifestants en France, dont 8.000 à Paris. A la même heure la semaine dernière, la place Beauvau dénombrait 244.000 manifestants.

16h01 : Sur France Bleu Berry, Joaquim, un gilet jaune, envoit un message au Président :  "J'aimerais que Monsieur Macron se reconnecte à la réalité. Qu'il m'explique comment une personne qui vit avec 1200 euros peut se loger, payer l'électricité, la nourriture, le portable, et s'acheter une voiture. On ne veut pas la mendicité, on veut vivre dignement ".

15h42 : Les cortèges en jaune continuent de croiser ceux de #Noustoutes. Les manifestants se font applaudir par les gilets jaunes comme ici à Montpellier.

15h30 : A l'approche des fêtes et en ces jours de Black Friday, les opérations dans les zones commerciales s'avèrent souvent tendues, comme à Lille, dans la zone commerciale d'Englos. Les gilets jaunes se font souvent déloger par les forces de l'ordre et les patrons de magasins font grise mine, faute de clients.

15h10 : Le face à face continue entre manifestants et forces de l'ordre sur les Champs-Elysées. 13 personnes ont été interpellées, dont une bonne partie pour des jets de projectiles.

brasier sur les Champs-Elysées  - Radio France
brasier sur les Champs-Elysées © Radio France - Benjamin Illy

14h53 : Partout, ils sont souvent plusieurs dizaines à manifester. Mais en Mayenne, Daniel, 72 ans, manifeste tout seul depuis une semaine. Il reste au bord de la route, près de chez lui, à Neuilly-le-Vendin. "Vous savez j'ai toujours le moral. J'ai fait Mai-68 et si monsieur Macron veut un nouveau Mai-68 il n'a qu'à continuer comme ça. On en a ras-le-bol. Mais on va où ? On n'a jamais vu ça. Je me bats pour mes petits-enfants. Quel avenir on va leur donner ?", explique ce retraité à France Bleu Mayenne.

14h45 : Les gilets jaunes ciblent les centres commerciaux ce samedi. C'est le cas près de Rouen ou du Havre, mais aussi près de Bordeaux, au centre commercial Rives d'Arcins.

Les gendarmes mobiles sont intervenus pour déloger les gilets jaunes au centre commercial Rives d'Arcins à Bègles - Radio France
Les gendarmes mobiles sont intervenus pour déloger les gilets jaunes au centre commercial Rives d'Arcins à Bègles © Radio France - Pierre-Marie Gros

14h32 : Le ministre de l'Intérieur s'en est pris à la mi-journée à Marine Le Pen.  Lors d'une conférence de presse, il a souligné la "mobilisation de l'ultradroite" parmi les 5.000 manifestants présents sur les Champs-Elysées, où les forces de l'ordre ont dû "repousser les séditieux" qui "ont répondu à l'appel notamment de Marine Le Pen".

14h16 : Les rassemblements un peu partout en France de #Noustoutes contre les violences sexistes et sexuelles, côtoient ceux des gilets jaunes, comme ici à Pau. Des manifestations ont lieu dans une cinquantaine de villes

14h : Il n'y a pas qu'à Paris où les forces de l'ordre interviennent. C'est le cas à Besançon, des gilets jaunes ont essuyé des tirs de gaz lacrymogènes. Au péage de la Barque dans les Bouches-du-Rhône également, les manifestants ont été délogés par les gendarmes, rapporte France Bleu Provence. Un gendarme a été blessé à la main dans le Var.

13h45 :  les autoroutes sont particulièrement visées par les gilets jaunes. Vinci Autoroutes fait le point en ce début d'après-midi sur son réseau : des barrages filtrants sont en cours notamment sur la barrière de Vienne sur l’A7, au niveau de la frontière espagnole sur l’A9, à La Ciotat sur l’A50, à Pont de l’Etoile sur l’A52, à Saint-Arnoult en Yvelines sur l’A10, à Ancenis sur l’A11, à la Gravelle sur l’A81. Sur l’A7, en basse Vallée du Rhône, des échangeurs restent fermés en entrée ou en sortie sur décision préfectorale, dans le secteur de Montélimar, Bollène, Orange, de même sur l’A9 dans le secteur d’Agde, Narbonne, Perpignan, sur l’A10 au niveau de Châtellerault, et sur l’A11 au niveau du Mans Nord. 

Selon Vinci, des mouvements subsistent au niveau des accès et sorties des autoroutes A7, A8, A9, A10, A11, A19, A20, A28, A61, A63, A64, A62, A71, A81, A85, A89. 

13h31 : Une remorque de chantier est en feu sur les Champs-Elysées à Paris, à hauteur de la rue Lincoln, dans le cadre de la mobilisation des "gilets jaunes" ce samedi, indique un journaliste de Franceinfo. La remorque a explosé, sans faire de blessé. Il y avait des bouteilles de gaz à l'intérieur. 

13h20 : A la mi-journée, des opérations escargots, péages gratuits, de blocages des zones commerciales ont lieu partout en France. Suivez les manifestations avec France Bleu en Dordogne, dans les Alpes-Maritimes, en Franche-Comté, dans la Somme et l'Oise, en Savoie, dans le Gard, en Provence, en Indre-et-Loire, mais aussi dans le Calvados et dans l'Orne.

13h05 : Devant le monument aux morts de Rochefort, les manifestants posent les gilets et observent une minute de silence en mémoire des deux gilets jaunes décédés en France depuis le début du mouvement.

12h45 : Huit interpellations ont eu lieu à Paris, suite à des jets de projectiles contre les forces de l'ordre. 5.000 gilets jaunes sont rassemblés sur les Champs-Elysées.

12h27 : Selon le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, à la mi-journée, 23.000 manifestants sont mobilisés en région, 8.000 à Paris dont 5.000 actuellement autour et sur les Champs-Elysées.

12h15 : Des interpellations sont en cours ce samedi midi après des premiers affrontements avec les forces de l'ordre. Elles ont fait usage de lacrymogène et d'engins lanceur d'eau. Des manifestants ont monté des barricades avec des palettes. Ils ont également descellé des pavés. 

12h : En Savoie, une cinquantaine de gilets jaunes continuent de bloquer le dépôt pétrolier d’Albens. Ils ont monté un campement où ils comptent rester "jusqu’au bout". C’est devenu le point de ralliement des gilets jaunes en Savoie. Avec une centaine de pneus, des palettes, des vieux vélos, des arbres et des tonnelles, les gilets jaunes de Savoie ont complètement bloqué l’accès au dépôt pétrolier.

11h45 : Une première interpellation a eu lieu sur les Champs-Elysées à 11h30, dans le cadre de la manifestation des "Gilets jaunes" à Paris, a appris Franceinfo par la préfecture de Paris.

11h30 : A Cherbourg, près d'un millier de gilets jaunes  au cri de "Macron démission". Même chose à Rochefort, où les manifestants donnent de la voix.

11h20 : Les forces de l'ordre ont tiré des gaz lacrymogènes et utilisé un camion lanceur d'eau pour éloigner des "gilets jaunes" qui tentaient de forcer un barrage installé au rond-point des Champs-Elysées à Paris. 

11h02 : Plusieurs milliers de gilets jaunes sont rassemblés sur les Champs-Elysées, où ils se heurtent à un important dispositif policier. Les forces de l'ordre leur barrent le passage vers la place de la Concorde. Elles ont tiré des gaz lacrymogènes pour les éloigner du rond-point des Champs-Elysées. Des groupes de gilets jaunes empruntent la rue de Rivoli pour rejoindre la Concorde. D'autres tentent de parvenir à l'Elysée. Le but pour eux : investir les lieux symboliques du pouvoir.

10h45 : à Bègles, les gendarmes mobiles interviennent sur les barrages filtrants du centre commercial Rives d'Arcins.

10h30 : Pour cette nouvelle journée de mobilisation, les zones commerciales sont particulièrement visées par les gilets jaunes qui organisent des barrages filtrants, comme ici au centre commercial Rives d'Arcins à Bègles en Gironde. Parmi les "techniques de filtrage", traverser lentement au passage piétons. 

10h20 : Un gilet jaune a été légèrement blessé vendredi soir, à Hirson, dans l'Aisne. Un conducteur a été surpris par le blocage d'un rond-point. Il a alors pris ce rond-point à l'envers et a heurté un "gilet jaune" aux genoux. Ses blessures seraient sans gravité, d'après la préfecture de l'Aisne, contactée par FranceInfo. 

10h07: Les autoroutes sont particulièrement ciblées par les gilets jaunes un peu partout en France. Vinci Autoroutes fait un point ce samedi matin : des barrages filtrants sont en cours sur la barrière de Vienne sur l'A7, sur l'A9 au niveau de la frontière espagnole, à la Barque sur l'A8, à Saint-Arnoult en Yvelines sur l'A10. Est touché aussi le secteur de la basse vallée du Rhône, sur l'A7 et sur l'A9. 

9h50 : A Paris, les gilets jaunes tentent désormais de bloquer la circulation du rond-point de l'Etoile. Plusieurs fourgons de CRS bloquent les Champs-Elysées. Toute manifestation est interdite par arrêté dans un périmètre incluant la Concorde, l'Élysée, Matignon et l'Assemblée nationale, qui sera bouclé par les forces de l'ordre, a rappelé jeudi soir le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, Laurent Nuñez. Un rassemblement est, en revanche, autorisé au Champ-de-Mars.

9h40 : En Gironde, France Bleu recense plusieurs actions locales avec notamment des opérations péages gratuits aux barrières d’autoroute de Virsac et de Langon. Un rassemblement doit avoir lieu en centre-ville de Bordeaux. Un barrage filtrant est mis en place sur l'A63 à Canéjean par une centaine de "gilets jaunes". 

9h30 : Des gilets jaunes de région commencent à arriver à Paris. "On ne sait pas où on va, on suit le groupe", confie l'un d'entre eux à France Bleu Paris. Une cinquantaine de manifestants en provenance de Bordeaux ou de Nancy se trouvent eux en bas des Champs-Elysées.  Ils font face à une dizaine de fourgons de CRS qui bloquent l'avenue.

9h17 : Blocages et circulation difficile en Occitanie, dans la Sarthe, en Gironde, en Meurthe-et-Moselle, en Alsace, en Indre-et-Loire, en Haute-Vienne et en Corrèze, dans les deux Charentes, et dans le Calvados avec une opération péage gratuit sur l'A13.

9h10 : A Paris, plus d'une centaine de manifestants sont rassemblés sur le bas de l’avenue des Champs-Elysées, mais l’accès à la place de la Concorde est totalement bloqué par les CRS.  L'avenue de Matignon est également bloquée.

9h00 : Les "gilets jaunes" ont commencé à se rassembler ce samedi dès l'aube pour bloquer routes et points stratégiques à travers le pays. Dans la capitale, les manifestants pourront se rassembler au Champ-de-Mars a indiqué jeudi le ministère de l'Intérieur. Mais plusieurs rassemblements distincts pourraient être organisés, notamment sur la place de la Concorde (non autorisé par le ministère de l'Intérieur) ou la place de la Bastille. Les autorités tablent sur 30.000 participants selon une note de la direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris. 

8h50 : Dans plusieurs régions, les gilets jaunes ont décidé de bloquer l'accès aux zones commerciales. C'est le cas en région toulousaine, mais aussi dans le Berry et en Provence.

8h40 : La RATP annonce la fermeture des stations de métro Franklin Roosevelt, Champs-Élysées-Clemenceau, Tuileries et Concorde à la demande de la préfecture de police. Les forces de l'ordre sont déjà en place sur plusieurs points stratégiques comme le bas de l'avenue des Champs Elysées. 

8h32 : Dans la Sarthe, des manifestants filtrent ce samedi matin l'entrée de l'autoroute en zone nord du Mans, au niveau du rond-point de l'Océane. Des gilets jaunes sont aussi présents à La Ferté-Bernard. Sur l'A28, c'est au niveau de Parigné-L’Évêque et Ecommoy que les manifestants sont sur les voies près des péages.

8h25 : Autour de Toulouse, des manifestants sont en place au niveau du péage de Muret sur l'A64, au niveau de Saint Jory. On signale aussi des ralentissements au péage de Labège et à la sortie Balma Gramont. Des gilets jaunes sont installés depuis plusieurs heures également à proximité du dépôt de Lespinasse. 

8h17 : Vous n'avez rien suivi à ce mouvement des "gilets jaunes" ? Nous avions publié, au début de la mobilisation, l'interview d'un politologue qui plantait le décor. C'est à lire ici.

8h10 : Nous avons récapitulé toutes les informations concernant les manifestations annoncées, partout en France. Pour savoir ce qu'il se passe près de chez vous, c'est cet article qu'il faut lire : 

7h50 : Les policiers se préparent en tout cas à vivre une journée compliquée. "Si certains manifestants vont pacifiquement sur le Champ-de-Mars, on sera parfaitement en mesure d’encadrer ce type de dispositif", a estimé le syndicaliste policier David Le Bars. "En revanche, si d’autres groupes ont l’idée d’aller faire les choses ailleurs ou de faire dégénérer certaines situations, il faudra une grande souplesse, une grande mobilité pour les forces de l’ordre".

7h30 : Des manifestations sont prévues un partout en France. Un ou plusieurs rassemblements sont également annoncés à Paris. Les gilets jaunes ont en tout cas reçu l'autorisation de manifester en plusieurs endroits, dont le Champ-de-Mars. Un périmètre leur est en revanche interdit, autour de l'Élysée.

  - Aucun(e)
-

7h16 : Jeudi soir, l'Élysée a annoncé que de nouvelles mesures allaient être annoncées la semaine prochaine. Mardi, a priori. 

7h12 : Depuis, la mobilisation s'est essoufflée. Jeudi, le ministère de l'Intérieur avait recensé environ 12.000 manifestants en métropole, contre 15.000 mercredi. L'enjeu, pour les gilets jaunes, est donc simple : vont-ils parvenir à donner un second souffle à leur mouvement ?

7h04 : Ce samedi est annoncé comme la deuxième journée de mobilisation de grande ampleur par les gilets jaunes, après celle du 17 novembre dernier. Au moins 282.000 personnes avaient participé à des blocages de routes ou de sites stratégiques.

7h02 : Bonjour et bienvenue dans notre direct. Info trafic, chiffres, manifestations : vous trouverez ici l'ensemble des informations recueillies par nos reporters, qui suivront la mobilisation des gilets jaunes dans tout le pays.

La liste des sites perturbés

Plusieurs blocages et barrages filtrants 

  • Dans la métropole lilloise, environ 150 manifestants ont bloqué samedi les accès à la zone commerciale d'Englos. L'ambiance, d'abord très calme, s'est peu à peu tendue à la mi-journée. Les forces de l'ordre ont fait plusieurs fois reculer les "gilets jaunes" en utilisant du gaz lacrymogène, comme l'a constaté un reporter de France Bleu Nord présent sur place.
  • En Auvergne, dans le Puy-de-Dôme, les rassemblements ont lieu sur les même points que la semaine dernière : au péage de Gerzat, au rond-point du Brezet, autour de Thiers, à Lezoux, Issoire et Ambert notamment. Dans l'Allier, là aussi, des rassemblements avec des gilets jaunes qui n'ont pas pu se rendre dans la capitale.
  • Dans la Sarthe, opérations de filtrages au niveau des péages et entrées d'autoroutes : à La Ferté Bernard pour l'A11 ; à Chateau-du-Loir, Parigné L'Evêque, et Ecommoy pour l'A28. Zone nord du Mans : accès A28 impossible au rond-point de l’Océane, blocage complet. La sortie 7 à ce niveau a donc été fermée par Vinci dans les deux sens. Plusieurs ronds-points sont à nouveau occupés en Sarthe avec des opérations de filtrages : A Voivres Lès Le Mans, au niveau de M. Bricolage, à l'hyper U d'Ecommoy ou encore à Louplande, sortie sud du Mans. Une opération escargot est en cours entre La Flèche et Sablé sur Sarthe.
  • En Mayenne, environ 200 gilets jaunes sont rassemblés depuis 9h ce matin, au péage de La Gravelle, sur l'A81, c'est l'action la plus spectaculaire de ce samedi matin en Mayenne. Les manifestants ont levé les barrières pour une opération péage gratuit, et comptent rester jusqu'à ce soir.
  • A Toulouse, plusieurs centaines de "gilets jaunes" ont défilé dans le calme, jusqu'à ce qu'ils tentent de se rapprocher de la gare. Les CRS, qui en bloquaient l'accès leur ont alors fait barrage, utilisant quelques grenades lacrymogènes.
  • En Ariège, une opération escargot est en cours. Une dizaine de chauffeurs taxis sont partis au pas de Foix et se dirigent vers Pamiers, entraînant de forts ralentissements sur la Nationale 20.
  • En Gironde, les gilets jaunes ont installé ce samedi matin des barrages filtrants sur l'A62 à Canéjean et des opérations "péage gratuit" à Virsac et à Langon. À Bordeaux, 1 500 "gilets jaunes" étaient rassemblés ce samedi, indique France Bleu Gironde. La mobilisation s’est déroulée dans le calme. Les manifestants ont ciblé les centres commerciaux à l’occasion du Black Friday.
  • Dans le Calvados, les gilets jaunes mènent de nouvelles actions, comme cette opération péage gratuit sur l'A13 à Dozulé, ou encore une opération escargot sur le périphérique sud de Caen. 
  • En Ile-et-Vilaine, une opération escargot sur la rocade sud de Rennes et dans le Morbihan, opération escargot entre Baud et Pontivy. 
  • En Limousin, près de 2.000 "gilets jaunes" ont défilé de la Banque de France à la préfecture de Limoges, passant outre les barrières qui barraient l'accès.
  • En Seine-Maritime, deux barrages sont toujours en place à Rouen rapporte France Bleu Normandie qui recense également trois barrages à Dieppe. Sur le reste du département, on décompte six autres points de blocages. 
  • Dans la Somme, des barrages filtrants en cours à l’entrée de Péronne, et à Flixecourt également avec un accès difficile à l’A16. Un rassemblement est prévu dans la journée à Abbeville.
  • Dans le Loiret, une dizaine de points sont recensés et notamment à Orléans/Saran, au rond point Gérondeau près du centre commercial Cap Saran, à la sortie Meung sur Loire de l'A10, une opération barrières ouvertes et à Escrennes à la sortie de l'autoroute A19.
  • En Creuse, des gilets jaunes sont positionnés à Guéret ce samedi matin au niveau du rond point de l'Europe et du rond point Pompidou. Il y a aussi un barrage filtrant au rond point de la zone commercial Pop A avec une vingtaine de gilets jaunes. Il y aussi un barrage filtrant au niveau du carrefour de la Croisière, à la jonction entre la N145 et l'A20. 
  • Dans l'Indre et le Cher, deux barrages filtrants ont été installés ce samedi matin à Issoudun : au rond-point de la route de Bourges et au rond-point des Bordes (au départ de la route de Reuilly et Vierzon). Un autre barrage filtrant a été installé à La Châtre, au niveau du rond-point de la sous-préfecture. Au Poinçonnet, les gilets jaunes sont une vingtaine sur le rond-point près de Brico Dépôt. Une grande marche a également commencé au Blanc, à 9 h. Des stations services bloquées dans le Cher. Un barrage filtrant a été mis en place sur l'A20 à Vierzon, au niveau de la sortie n°5.  
  • En Moselle, opération escargot en cours sur l’A31 dans le sens Nancy-Metz. Selon France Bleu Lorraine, une opération péage gratuit en cours sur l’A4 à la barrière de Beaumont. A la barrière de péage de Saint-Avold, présence signalée de gilets jaunes mais aucun barrage n’est installé.
  • À Frouard, près de Nancy en Lorraine, les CRS ont là aussi délogé les manifestants du péage sur l'A31 avec des lacrymogènes.
  • En Côte-d'Or, quasiment aucun automobiliste ne payait son péage ce samedi matin. Les gilets jaunes ont levé les barrières de nombreux péages : Beaune sud, Perrigny, Bierre-lès-Semur. Une quinzaine de barrages filtrants sont également recensés samedi matin, notamment à Ahuy, Chevigny-Saint-Sauveur, Beaune et Pouilly-en-Auxois.
  • Dans la Manche, plusieurs stations services bloquées. La préfecture a recensé au total une quinzaine de points sensibles. 
  • En Haute-Loire, six rassemblements sans blocage sur des ronds points, un barrage filtrant sur la N88, un barrage filtrant qui bloque les poids lourds à la sortie de Brioude (rond-point de Cohade) et une manifestation en fin de matinée au Puy en Velay. 
  • En Provence, une vingtaine de personnes se sont réunies à Marseille à la gare de la Barasse. Dans le Var, les gilets jaunes ont commencé de bloquer de la zone Grand Var à la Valette, sur le rond-point du Leroy Merlin. Ils sont également positionnés place de la Liberté à Toulon. Le péage de la Barque sur l'A8 a été à nouveau bloqué par les gilets jaunes en matinée. Les forces de l'ordre sont intervenus pour déloger les 300 gilets jaunes présents vers 10h30.