Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : scènes de chaos à Paris, 75.000 manifestants partout en France

samedi 1 décembre 2018 à 8:55 - Mis à jour le samedi 1 décembre 2018 à 19:11 Par Bénédicte Courret, France Bleu

Les "gilets jaunes" ont mené ce 1er décembre leur troisième samedi de mobilisation sur les Champs-Elysées à Paris et dans le reste de la France. En début de soirée, la situation restait particulièrement tendue à Paris.

Des scènes de violence ont marqué toute la journée de mobilisation des "gilets jaunes" à Paris ce samedi.
Des scènes de violence ont marqué toute la journée de mobilisation des "gilets jaunes" à Paris ce samedi. © AFP - Alain Jocard

Pour le troisième week-end consécutif, les "gilets jaunes" manifestaient ce samedi. Voitures incendiées, Arc de Triomphe tagué, barricades, magasins vandalisés, banques prises pour cible : des incidents violents ont opposé forces de l'ordre et casseurs mêlés aux manifestants aux abords des Champs-Elysées, de la rue de Rivoli et de la place de la Concorde à Paris. Ailleurs en France, par comparaison avec Paris, les manifestations ont été plutôt calmes même si on recense des blessés dans certaines villes.

L'essentiel

  • À Paris, 287 personnes ont été interpellées et 110 personnes blessées (dont 17 parmi les forces de l'ordre). 
  • 75.000 manifestants ont été recensés à 15h en France par le ministère de l'Intérieur
  • Les barrages filtrants et autres rassemblements régionaux se sont déroulés dans le calme la plupart du temps mais des heurts se sont produits à Nantes, Toulouse, Tours et Avignon et Charleville-Mézières.
  • Consultez la liste des revendications publiées par les "gilets jaunes". 

.

Le fil de la journée

19h : Merci d'avoir suivi ce direct. La situation reste tendue ce samedi soir, en particulier à Paris. 255 personnes ont été interpellées indique la préfecture de police de Paris à cette heure-ci. Au moins 95 personnes ont été blessées dont 14 parmi les forces de l'ordre.

18h35 : En cette fin de journée, on recense au moins 35 blessés à Tours. La directrice de cabinet de la préfecture d'Indre-et-Loire évoque également des jets d'acide sur les policiers. Une quinzaine d'entre eux sont blessés. 

18h30 : 224 personnes interpellées à Paris en marge de la manifestation des "gilets jaunes". La situation reste tendue aux abords des Champs-Elysées mais aussi rue de Rivoli et place de la Concorde. Au moins 92 personnes ont été blessées. 

18h25 : À Nantes, deux personnes interpellées et trois blessés légers au cours de cette journée de mobilisation.

18h20 : Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est l'invité du JT de 20h de TF1 ce samedi.

18h10 : Des affrontements entre "gilets jaunes" et forces de l'ordre à Avignon.

18h10 : À Pau, des "gilets jaunes" tentent d'entrer de force dans la mairie.

18h05 : 205 personnes ont été interpellées à Paris indique la préfecture de police de Paris. Les violences ont fait au moins 92 blessés.

18h : À Bordeaux, un feu a été allumé devant la cathédrale Saint André. Plusieurs centaines de "gilets jaunes" font face aux forces de l'ordre.

18h : Un fusil d'assaut a été volé dans une voiture de police en marge des manifestations de gilets jaunes à Paris a appris franceinfo de source proche du dossier confirmant une information de Reuters.

17h50 - "Les gilets jaunes triompheront" : l'Arc de Triomphe a été tagué à Paris.

17h45 : Des barricades en feu dans le centre-ville de Toulouse.

17h40 : Une policière a été blessée à la jambe lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Cognac indique la préfecture de Charente. 

17h35 : Marine Le Pen appelle les "gilets jaunes" à "quitter les lieux afin de permettre aux forces de l'ordre d'intervenir". 

17h30 : 188 personnes interpellées en marge de la mobilisation des "gilets jaunes" annonce la préfecture de police de Paris. 

17h20 : 75.000 manifestants ont été recensés en France à 15h selon le ministère de l'Intérieur. La première journée nationale d'action le 17 novembre avait rassemblé 282.000 personnes, et la deuxième 106.000, dont 8.000 à Paris, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur.

17h15 : Un hôtel particulier avenue Kléber, près de la place de l'Étoile à Paris a été incendié. On ne sait pas si l'incendie a fait des blessés.

17h : 183 personnes ont été interpellées à Paris en marge de la mobilisation des Gilets jaunes, indique la préfecture de police de Paris. Au moins 80 personnes ont été blessées dont 14 parmi les forces de l'ordre.

16h35 : Anne Hidalgo, la maire de Paris, condamne les violences en marge de la mobilisation des "gilets jaunes".

16h30 : À Tours, des affrontements sont en cours sur la place Jean Jaurès. Selon les informations récoltées par France Bleu Touraine, un homme aurait eu une main arrachée en tentant de renvoyer une grenade assourdissante lancée par les forces de l'ordre. 

16h20 : Les régions de Provence-Alpes Côte d'Azur et d'Occitanie autorisent la circulation des poids lourds ce samedi à partir de 22h et jusqu'à lundi afin de fluidifier la circulation perturbée par le mouvement des "gilets jaunes".

16h15 : Nouveau bilan de la préfecture de police de Paris : 158 personnes ont été interpellées en marge de la mobilisation des "gilets jaunes". La situation est particulièrement tendue en haut des Champs-Elysées mais également rue de Rivoli près de la place de la Concorde. Au moins 65 personnes ont été blessées dont 11 parmi les forces de l'ordre.

16h05 : Jean-Luc Mélenchon dénonce un "incroyable acharnement contre les manifestants pacifiques place de l'Etoile". "Le pouvoir veut tout aggraver" écrit-il sur Twitter.

16h00 : Au moins 65 personnes ont été blessées à Paris, dont onze parmi les forces de l'ordre selon la préfecture de police de Paris.

15h50 : Le nouveau délégué général du parti La République en marche, le député de Paris Stanislas Guérini, promet ce samedi de répondre à la colère des "gilets jaunes". 

15h45 : 140 personnes interpellées à Paris en marge de la mobilisation des "gilets jaunes" indique la préfecture de police de Paris.

15h40 : Les incidents entre "gilets jaunes" et forces de l'ordre "discréditent les mouvements sociaux" et "font peur" à ceux qui veulent manifester affirme Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT.

15h35 : Le jardin des Tuileries, au centre de Paris, entre le Louvre et la place de la Concorde est en cours d'évacuation. Un cortège de manifestants et de "gilets jaunes" s'est rendu en début d'après-midi dans ce secteur. La rue de Rivoli, qui longe notamment le jardin des Tuileries est fermée à la circulation.

15h30 : "On constate que des manifestants ne se désolidarisent pas des casseurs" explique la porte-parole de la préfecture de police de Paris. "Il y a une volonté de se mettre en dehors des formes légales, d'aller à l'affrontement avec les forces de l'ordre, d'essayer d'être incontrôlables" affirme-t-elle.

15h20 : Plusieurs établissements bancaires ont été pris pour cible par des casseurs en marge de la mobilisation des "gilets jaunes" sur les Champs-Elysées à Paris.

15h15 : 129 personnes ont été interpellées à Paris en marge de la mobilisation des "gilets jaunes", indique la préfecture de police de Paris. La situation est particulièrement tendue en haut des Champs-Elysées. Au moins 23 personnes ont été blessées dont 6 parmi les forces de l'ordre.

15h : Le point sur les mobilisations en régions :

  • À Charleville-Mézières, les forces de l'ordre repoussent une partie des "gilets jaunes" à coups de gaz lacrymogènes en direction du centre-ville, rapporte France Bleu Champagne-Ardennes. Environ 250 autres "gilets jaunes" restent à l'arrière du cordon de policiers. Des affrontement sont en cours. Deux personnes ont été blessées ce samedi matin, et deux personnes ont été interpellées. 
  • À Rennes, un peu plus d'une centaine de "gilets jaunes" sont mobilisés dans le centre-ville, selon France Bleu Armorique. 
  • À Limoges, un cortège s'est élancé dans le centre-ville sous le slogan "Macron Démission", d'après France Bleu Limousin. 
  • À Tours, plusieurs centaines de "gilets jaunes" ont été stoppés par les CRS au niveau de la rue Nationale, dans le centre-ville, rapporte France Bleu Touraine. Les CRS ont lancé des gaz lacrymogènes. 
  • À Quimper, les forces de l'ordre bloquent l'accès à la préfecture. 300 "gilets jaunes" sont sur place, d'après France Bleu Breizh Izel. 
  • À Belfort, 540 "gilets jaunes" ont défilé dans les rues belfortaines selon les forces de l’ordre. Ils se sont rassemblés place de la République, devant la préfecture, affirme France Bleu Belfort Montbéliard. 
  • À Cherbourg, un cortège de 130 "gilets jaunes" a démarré une marche dans le centre-ville, selon France Bleu Cotentin. 
  • À Nantes, des centaines de "gilets jaunes" défilent dans le centre-ville, rapporte France Bleu Loire-Océan. Le cortège avait été stoppé vers 14h par les forces de l'ordre. 
  • À Chambéry, en Savoie, des "gilets jaunes" ont entassé des chariots aux entrées du centre commercial Chamnord, rapporte France Bleu Pays de Savoie.
  • Les accès à l'aéroport de Nice viennent d'être libérés par les manifestants ce samedi en début d'après-midi, d'après France Bleu Azur. 
  • À Bordeaux, une centaine de motards viennent de rejoindre les "gilets jaunes" rassemblés place de la Bourse, d'après France Bleu Gironde. Un cortège de plus d’un millier de personnes se forme. 
  • À Avignon, des "gilets jaunes" se rassemblent devant la préfecture, annonce France Bleu Vaucluse. 
  • À Amiens, des "gilets jaunes" ont rejoint la gare, après avoir manifesté devant la maison de la Culture, dans le centre-ville, d'après France Bleu Picardie. Certains ont été retenus par les forces de l'ordre à l'entrée du marché de Noël.

.

14h50 : Quelques tensions dans certains cortèges régionaux et notamment à Tours, Quimper ou encore Toulouse

14h45 : À Charleville-Mézières dans les Ardennes, les affrontements entre "gilets jaunes" et forces de l'ordre ont fait deux blessés depuis ce matin et deux interpellations. Ils se poursuivent. 

Une détresse sincère

14h40 : Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, s'est exprimé sur cette mobilisation en marge du conseil national de la République en Marche (LREM), au micro de franceinfo. Il a évoqué des personnes avec "une détresse sincère", a rappelé que "le gouvernement maîtrise la situation", avant d'inviter les "3,6 millions de Français concernés" à réclamer leur chèque énergie.

14h35 : Le rendez-vous était fixé à 14h dans plusieurs villes de France et les "gilets jaunes" défilent, unis parfois avec la CGT. 

14h30 : À Paris, des "gilets jaunes" se sont rassemblés avenue Foch, près de l'Arc de Triomphe. Plusieurs feux ont été allumés selon le reporter de France Bleu Paris sur place. 

14h15 : Certains "gilets jaunes" ont ciblé les zones commerciales ce samedi. C'est le cas à Chambéry en Savoie au centre commercial Chamnord où ils ont entassé des chariots aux entrées du site. 

14h - Votre avis sur les "gilets jaunes" en cette 15e journée de mobilisation : France Bleu vous donne la parole au 0810 055 056. Écoutez notre émission spéciale en direct. 

13h50 : Les accès à l'aéroport de Nice sont perturbés par les manifestants ce samedi en début d'après-midi. A Nantes, les "gilets jaunes" se sont invités dans l'aéroport au cours de la matinée. Les atterrissages et les décollages ont été suspendus pendant quelques minutes.

13h45 - Nouveau bilan des incidents en marge de la mobilisation des "gilets jaunes" à Paris : la préfecture de police de Paris annonce 122 personnes interpellées. La situation est particulièrement tendue en haut des Champs-Elysées à hauteur de l'Arc de Triomphe. Les casseurs sont repoussés notamment par des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes. Au moins 20 personnes ont été blessées dont six parmi les forces de l'ordre. 

13h30 : De Paris à Charleville-Mézières, de Nice à Caen, de Toulouse à Strasbourg, de Saint-Lô à Dax, de Nantes à Marseille, retrouvez notre résumé de la matinée en images.

13h20 : 115 personnes ont été interpellées à Paris en marge de la mobilisation des "gilets jaunes", indique une source policière à franceinfo. La situation est particulièrement tendue en haut des Champs-Elysées. Les casseurs sont repoussés notamment par des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes. Selon le Premier ministre Edouard Philippe, la journée mobilise moins de 36.000 manifestants en France, 5.500 à Paris.

13h00 : 107 personnes interpellées à la mi-journée annonce Edouard Philippe depuis la préfecture de police de Paris. Près de 5.500 manifestants sont réunis à Paris précise le Premier ministre. 

12h45 : 22.000 manifestants ont été recensés en fin de matinée partout en France selon les calculs de la gendarmerie. 

12h30 : les "gilets jaunes" sont mobilisés sur les axes autoroutiers ce samedi. Les principales difficultés se situent sur les autoroutes A7, A54, A9, A61, A63 et A10 selon les informations fournies par Vinci Autoroutes.

12h20 : "C'est la journée de la fermeté" affirme sur franceinfo David Le Bars du syndicat des commissaires de police à propos des "gilets jaunes" aux Champs-Elysées. 

12h15 : Pensez aussi aux "gilets oranges" ce week-end. C'est la collecte d'hiver des banques alimentaires. Les bénévoles mobilisés redoutaient une baisse des dons liée aux actions des "gilets jaunes". 

12h05 : Au moins 10 personnes ont été blessées, dont trois parmi les forces de l'ordre, en marge de la manifestation des gilets jaunes aux abords des Champs-Elysées à Paris, a appris franceinfo de source policière. 59 personnes ont été interpellés.

12h - Petit récapitulatif de cette matinée  :

11h45 : Le Premier ministre Edouard Philippe annonce son intention de se rendre à la préfecture de police de Paris alors que des incidents ont lieu en marge de la mobilisation des "gilets jaunes" sur les Champs-Elysées.

11h30 : Le syndicat CGT appelle à manifester contre le chômage ce samedi. On voit des "gilets jaunes" dans les rassemblements organisés notamment à Nîmes ou au Mans.

Restez à distance pour votre sécurité

11h20 : Si les rassemblements organisés partout en France se déroulent plutôt dans le calme, à Paris, les CRS utilisent haut-parleurs et gaz lacrymogène. Au moins 59 personnes ont été interpellées en marge de la manifestation sur les Champs-Elysées.

11h10 : Le ministre de l'Intérieur évoque la présence de "1.500 perturbateurs venus pour en découdre" sur les Champs-Elysées.

11h05 : Le Père Noël vu en "gilet jaune" dans les Ardennes.

11h : La mobilisation des "gilets jaunes" prend diverses formes ce samedi avec notamment un sit-in devant la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg (Bas-Rhin), un "envahissement" de l'aéroport de Nantes (Loire-Atlantique), une opération escargot menée par des motards à Laval (Mayenne).

10h45 : Au moins 33 personnes ont été interpellées à Paris en marge de la mobilisation des "gilets jaunes" en haut des Champs-Elysées, indique une source policière à franceinfo.

10h30 : Allez, on fait un nouveau tour de France des mobilisations des "gilets jaunes" :

  • Alpes-Maritimes : opération péage gratuit à Antibes et des rendez-vous prévus également à Nice, Cagnes-sur-Mer, etc.
  • Alsace : des rassemblements ont débuté dès 7h dans le Bas-Rhin. A Strasbourg, des "gilets jaunes" se retrouvent devant la Cour européenne des droits de l'homme.
  • Ardennes : à Charleville-Mézières, une partie des manifestants a quitté la préfecture et organise désormais un barrage filtrant au pont des Deux-Villes, l'un des principaux carrefours de la ville
  • Aveyron : le viaduc de Millau est fermé
  • Béarn : au moins cinq stations Total bloquées à Pau
  • Berry : des "gilets jaunes" ont rejoint une marche de défense de la maternité du Blanc dans l'Indre
  • Bouches-du-Rhône : les "gilets jaunes" se rassemblent sur le vieux port de Marseille
  • Bretagne : diverses actions sont prévues dans les trois départements bretons
  • Charente et Charente-Maritime : plusieurs manifestations annoncées
  • Corrèze et Haute-Vienne : de nouveaux barrages filtrants sont en cours
  • Creuse : plusieurs barrages filtrants à Guéret
  • Drôme-Ardèche : plusieurs actions sont menées sur l'ensemble de la région
  • Franche-Comté : une dizaine de rassemblements sont prévus pour ce samedi
  • Gard : barrages filtrants et marche prévus ce samedi notamment à Nîmes
  • Gironde : opérations "péage gratuit", barrages filtrants et manifestation à Bordeaux
  • Hérault : des rassemblements aux sorties de l'autoroute A9 à Lunel, Motpellier, Sète, Agde et Béziers
  • Indre-et-Loire : les "gilets jaunes" ont commencé à se rassembler dans plusieurs villes du département
  • Loiret : plusieurs actions en cours
  • Mayenne : les "gilets jaunes" préparent notamment une opération escargot à Laval
  • Meurthe-et-Moselle : plusieurs rassemblements en cours
  • Normandie : plusieurs blocages en cours en Seine-Maritime et dans l'Eure. A Caen, les "gilets jaunes" chantent la Marseillaise sur la place du Théâtre
  • Pays Basque : les poids-lourds sont bloqués au péage de la Négresse sur l'A63 à Biarritz
  • Picardie : une dizaine de rassemblements sont signalés
  • Poitou : des "gilets jaunes" ont passé la nuit autour d'un feu de camp sur le rond-point d'Auchan sud à Poitiers
  • Yonne : les "gilets jaunes" sont sur le pont à Sens et à Auxerre

.

10h15 : À Rennes, la manifestation des "lapins jaunes" a donné lieu à des affrontements dans la soirée de vendredi.

10h05 : Au moins 24 personnes ont été interpellées en marge de la mobilisation qui a commencé sur les Champs-Elysées.

10h : Une manifestante a été blessée par un projectile lancé par un autre "gilet jaune" dans la manifestation en cours à Charleville-Mézières, dans les Ardennes.

09h50 : La préfecture de police de Paris indique que huit personnes ont été interpellées en marge de la mobilisation des "gilets jaunes" sur les Champs-Elysées. 

09h45 :  De nombreux péages et échangeurs autoroutiers sont fermés ou bloqués ce samedi matin sur les autoroutes A7, A8, A9, A10, A11, A20, A28, A50, A52, A520, A61, A62, A63, A64, A71, A72 et sur l'A89, rapporte Vinci Autoroutes dans un communiqué. Sur l'autoroute A7, les sorties sont interdites aux échangeurs de Montélimar sud et Bollène, et les entrées sont interdites à Orange centre. La circulation sur l'A9 est perturbée à Agde et Perpignan sud. Sur l'autoroute A61, les poids-lourds ont interdiction de sortir à Carcassonne ouest. Sur l'A63, les entrées et sorties sont interdites à l'échangeur de Capbreton. Des perturbations sur aussi signalées sur l'A10 à hauteur de Châtellerault mais aussi sur l'A81. Des opérations de filtrages ont lieu sur l'autoroute A50 aux barrières de La Ciotat et Bandol, sur l'152 à Pont de l'Etoile et sur l'A8 à La Barque.

09h40 : De premiers et brefs incidents ont éclaté ce samedi matin sur l'avenue et six personnes ont été interpellés en marge de la mobilisation. L'avenue des Champs-Elysées, théâtre d'affrontements entre casseurs et forces de l'ordre la semaine dernière, est ouverte aux piétons mais les forces de l'ordre procèdent à des contrôles systématiques. Au moins 4.000 CRS sont déployés dans la capitale.

09h35 : De nombreux gilets jaunes arrivent des régions pour manifester à Paris. Comme ce groupe de Normands qui découvre le dispositif de sécurité appliqué sur les Champs-Elysées.

Je suis une personne traumatisée

Pour certains "gilets jaunes", les affrontements entre forces de l'ordre et casseurs ont été choquants la semaine dernière sur les Champs-Elysées. A tel point qu'une habitante du Loiret se dit "traumatisée" ce samedi sur France Bleu Orléans. C'était la toute première grande manifestation de sa vie et Marie avait choisi de la faire sur les Champs-Élysées. Elle ne retourne pas manifester ce samedi.

09h30 : France Bleu Vaucluse a appris ce samedi matin que deux stations-services de Carpentras avaient été dégradées dans la nuit de vendredi à samedi. Les écrans carte bleue de plusieurs pompes ont été détruits à coups de marteau et les tuyaux de distribution de l'essence ont été coupés. En Lorraine, quatre jeunes ont été placés sous contrôle judiciaire pour des dégradations sur des boîtiers de commande de passages à niveau. 

09h15 : Cet "acte 3" des gilets jaunes mobilise également en région. Dans les Bouches-du-Rhône, les gilets jaunes étaient présents dès 7h au péage de la Barque sur l'autoroute A8. 

Plusieurs ronds-points étaient déjà "occupés" au petit matin en Alsace. Dans l'Yonne, les gilets jaunes se rassemblent à Sens et Auxerre.  En Normandie, les gilets jaunes sont aussi au rendez-vous ce samedi matin. En Gironde, des manifestations et des opérations "péage gratuit" sont prévues pour la journée. 

À Charleville-Mézières, dans les Ardennes, environ 450 gilets jaunes manifestent devant la préfecture.

Autre forme de mobilisation, dans la Drôme, des gilets jaunes ont décidé de partir à pied pour Paris ce samedi. Ils quitteront Valence ce samedi midi et comptent être rejoints sur leur chemin par d'autres marcheurs.   

09h10 : Plusieurs centaines de gilets jaunes sont déjà rassemblés aux Champs-Elysées. De premiers incidents ont éclaté et des gaz lacrymogène ont été tirés par les CRS. L'avenue parisienne est bouclée par les forces de l'ordre qui fouillent les sacs et vérifient les identités. Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, s'est rendu ce samedi matin sur les Champs-Elysées et il appelle à la "sérénité". Plusieurs stations de métro sont fermées et la circulation risque d'être compliquée ce week-end à Paris et en Ile de France. 

Premiers tirs de gaz lacrymogène par les CRS ce samedi à Paris.  - Radio France
Premiers tirs de gaz lacrymogène par les CRS ce samedi à Paris. © Radio France - Tommy Cattaneo

09h00 : Bonjour et bienvenue dans ce direct. 

  - Visactu
© Visactu