Économie – Social

François Hollande : "A Florange, je voulais montrer que lorsque des engagements sont pris, ils sont tenus"

Par France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu lundi 17 octobre 2016 à 15:05

François Hollande, à Uckange, lundi 17 octobre
François Hollande, à Uckange, lundi 17 octobre © AFP - Frédéric Florin

François Hollande était ce lundi en Moselle sur le site ArcelorMittal de Florange pour promouvoir son bilan : "Il n'y a eu aucun plan social et aucun licenciement". Le Président a expliqué qu'une nationalisation partielle des hauts fourneaux n'aurait eu "aucun impact".

Pour sa quatrième visite dans la vallée de la Fensch - trois fois comme président et une fois comme candidat - François Hollande tenait, ce lundi 17 octobre à défendre son bilan industriel, concernant le site ArcelorMittal de Florange. "J'avais pris trois engagements, a-t-il rappelé, énumérant le reclassement des 629 ouvriers des hauts-fourneaux, l'absence de plan social et la création de Metafensch. "Aujourd'hui, je peux le dire sans crainte d'être démenti, tous les salariés concernés, les 629, ont été reclassés sur place sur le site de Florange et les autres sont partis en retraite, a déclaré le président. C'était important qu'il puisse y avoir cette réussite, même si elle n'était pas sans frustration et je le conçois volontiers […] Il n'y a eu aucun plan social et aucun licenciement. Et un plan de formation et de qualification."

Le Président a défendu son bilan sur Florange, mais également sur Alstom. "Le site de Belfort d'Alstom a été sauvé grâce aux commandes de l'Etat qui étaient déjà prévues et à une vraie stratégie", a déclaré François Hollande ce lundi.

Revenant sur l'historique de Florange, François Hollande en a profité pour tacler son ancien ministre Arnaud Montebourg et sa proposition - retoquée en décembre 2012 - de nationalisation partielle des hauts fourneaux. Un projet, selon le Président "sans aucun impact, aucun effet." On m'avait proposé de refaire partir les hauts fourneaux, chacun savait ce que ça représentait en terme d'investissement, c'était considérable, 150 millions d'euros", a rappelé le président de la République.

A LIRE > La fermeture des hauts fourneaux de Florange est "une blessure qui reste ouverte", Edouard Martin

François Hollande a également profité de sa visite pour inaugurer officiellement Metafensch, une plateforme de recherche et développement public sur la sidérurgie, basée à Uckange où travaille une petite dizaine de personnes. Tout avait été organisé pour que la visite de François Hollande se déroule sans heurts. Boycottée par la FO et la CGT, qui a manifesté devant le portail Ste-Agathe, la visite présidentielle d'ArcelorMittal à Florange s'est achevée par une table ronde à laquelle les journalistes n'ont pu assister que deux minutes. L'Elysée tenait à verrouiller sa communication. A l'arrivée de François Hollande, la presse a été priée de rester à l'écart dans une salle aménagée au sous-sol du bâtiment.

François Hollande, lors de la table ronde, organisée le 17 octobre sur le site d'ArcelorMittal Florange. - AFP
François Hollande, lors de la table ronde, organisée le 17 octobre sur le site d'ArcelorMittal Florange. © AFP

Tout avait été organisé pour que la visite de François Hollande se déroule sans heurts. Boycottée par la FO et la CGT, qui a manifesté devant le portail Ste-Agathe, la visite présidentielle d'ArcelorMittal à Florange s'est achevée par une table ronde à laquelle les journalistes n'ont pu assister que deux minutes. L'Elysée tenait à verrouiller sa communication. A l'arrivée de François Hollande, la presse a été priée de rester à l'écart dans une salle aménagée au sous-sol du bâtiment.

De notre envoyée spéciale à Florange, Rachel Noël: "une visite en petit comité"

Devant le portail Sainte-Agathe de Florange (site ArcelorMittal), lundi 17 octobre. - Radio France
Devant le portail Sainte-Agathe de Florange (site ArcelorMittal), lundi 17 octobre. © Radio France - Rachel Noël

Devant le portail Sainte-Agathe de Florange (site d'ArcelorMittal), ce lundi 17 octobre. - Radio France
Devant le portail Sainte-Agathe de Florange (site d'ArcelorMittal), ce lundi 17 octobre. © Radio France - Rachel Noël

Devant le portail Sainte-Agathe de Florange (site d'ArcelorMittal), ce lundi 17 octobre. - Radio France
Devant le portail Sainte-Agathe de Florange (site d'ArcelorMittal), ce lundi 17 octobre. © Radio France - Rachel Noël

Partager sur :