Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Nantes : des échauffourées, une trentaine d'interpellations et des vitrines cassées en marge de la manifestation

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Après un pique-nique dans le calme, la tension est montée d'un cran entre manifestants et forces de l'ordre. Si ces derniers ont tiré plusieurs gaz lacrymogène, certains manifestants ont eux brisé des vitrines et tagué des devantures. Au moins 32 personnes ont été interpellée, ce samedi, à Nantes.

Plusieurs vitres et vitrines ont été vandalisées, ce samedi après-midi à Nantes, en marge de la manifestation.
Plusieurs vitres et vitrines ont été vandalisées, ce samedi après-midi à Nantes, en marge de la manifestation. © Radio France - DR

Nantes, France

Pour cette manifestation qualifiée "d'acte 44" par les organisateurs, les autorités craignent des débordements et la présence de "black blocs". Elles ont donc décidé d'interdire toute manifestation dans une large partie du centre-ville (voir carte). Ce midi, quelque 200 personnes sont rassemblées sur la place du Général Mellinet, à Nantes, pour pique-niquer. Aux alentours de 14 heures, le cortège a pris la direction des quais avant de stationner devant le château des ducs de Bretagne. Bloqués par les forces de l'ordre, les 1.800 manifestants sont ensuite revenus près de la croisée des trams. Plusieurs vitrines ont été cassées et taguées lors du passage du cortège. 

Revivez la manifestation de ce samedi à Nantes

19h21 : la maire de Nantes, Johanna Rolland a "condamné" les dégradations commises, en marge de la manifestation. "Nantes souhaite vivre autre chose et ne veut plus de samedis d’affrontements dans son centre-ville."

18h40 : les autorités annoncent que trois policiers et deux gendarmes ont été blessés lors de la manifestation. L'auteur présumé des dégradations sur le MacDonald a été interpellé tout comme 34 autres personnes. 

18h20 : la TAN continue de modifier le trajet de plusieurs lignes. 

18h13 : le mobilier urbain porte les stigmates de la manifestation, ce samedi à Nantes. 

Un panneau publicitaire a été vandalisé, ce samedi soir en plein centre-ville de Nantes.  - Radio France
Un panneau publicitaire a été vandalisé, ce samedi soir en plein centre-ville de Nantes. © Radio France - DR

18h07 : les pompiers sont en train d'éteindre un feu de poubelle, place de la Petite-Hollande à Nantes. 

Des manifestants ont mis le feu à une poubelle, ce samedi soir, à Nantes.  - Radio France
Des manifestants ont mis le feu à une poubelle, ce samedi soir, à Nantes. © Radio France - DR

18h05 : "Ce n'est pas un spectacle réjouissant et nous sommes un peu en colère", a réagi ce samedi Olivier Dardé, le président de l’association des commerçants du centre-ville de Nantes "Plein centre". Je pense à ceux qui vivent ça régulièrement tous les samedis et à mes collaborateurs qui travaillent dans des conditions compliquées, avec une activité catastrophique, on est obligé de fermer les vitrines, les magasins, enfermer nos clients à l'intérieur. Ce ne sont pas des choses très agréables."

17h47 : la préfecture de Loire-Atlantique indique qu'au moins 30 personnes ont été interpellées, ce samedi à Nantes. 

17h30 : les forces de l'ordre et les manifestants jouent maintenant au jeu du chat et de la souris. Les policiers tentent actuellement d'évacuer l'île Feydeau, à Nantes. 

Les policiers sont à présent stationnés près du CHU, à Nantes.  - Radio France
Les policiers sont à présent stationnés près du CHU, à Nantes. © Radio France - DR

17h22 : selon la police nationale, environ 1.800 personnes se sont mobilisées, ce samedi après-midi, à Nantes. 

17h20 : les forces de l'ordre se déploient en nombre autour du CHU de Nantes. 

17h13 : Deux nouvelles interpellations viennent d'avoir lieu, ce samedi après-midi, près du CHU de Nantes. Ce sont les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) qui ont procédé à ces arrestations. L'une des personnes interpellées porte un gilet jaune, rapporte le journaliste de France Bleu Loire Océan sur place. 

Deux nouvelles personnes viennent d'être interpellées, devant le CHU de Nantes.  - Radio France
Deux nouvelles personnes viennent d'être interpellées, devant le CHU de Nantes. © Radio France - DR

16h52 : la police nationale avance à présent le chiffre de 26 personnes interpellées, en marge de la manifestation. Par ailleurs, plusieurs centaines de personnes sont en ce moment empêchées de remonter le cours des 50 Otages, à Nantes, par les forces de l'ordre. 

16h45 : les manifestants empruntent pour la première fois de la journée le cours des 50 Otages, à Nantes. Mais ils se retrouvent bloqués en bas de la rue du Calvaire et ne peuvent pas rejoindre la préfecture de Loire-Atlantique. 

16h40 : les dégâts sont importants. Ici et là, une porte d'entrée d'un immeuble brisée, des tags sur des vitrines. 

Une porte d'entrée d'un immeuble a été prise pour cible, ce samedi après-midi, sur l'île Feydeau à Nantes.  - Radio France
Une porte d'entrée d'un immeuble a été prise pour cible, ce samedi après-midi, sur l'île Feydeau à Nantes. © Radio France - DR
Un manifestant a tagué "blessures irréparables, rupture irréversible", sur une vitrine.  - Radio France
Un manifestant a tagué "blessures irréparables, rupture irréversible", sur une vitrine. © Radio France - DR

16h34 : le mobilier urbain a été pris pour cible par une partie des manifestants, près de la croisée des trams, à Nantes. 

Plusieurs vitres de l'arrêt de tramway Commerce, à Nantes, ont été cassées, ce samedi après-midi.  - Radio France
Plusieurs vitres de l'arrêt de tramway Commerce, à Nantes, ont été cassées, ce samedi après-midi. © Radio France - DR

16h26 : plusieurs vitrines ont été dégradées par des "casseurs", près du quartier Bouffay, à Nantes. 

Les vitrines de la "Mutuelle Générale" ont été complètement brisées, à Nantes.  - Radio France
Les vitrines de la "Mutuelle Générale" ont été complètement brisées, à Nantes. © Radio France - DR
La vitrine de la banque HSBC, sur l'île Feydeau à Nantes, a elle aussi été vandalisée.  - Radio France
La vitrine de la banque HSBC, sur l'île Feydeau à Nantes, a elle aussi été vandalisée. © Radio France - DR

16h20 : le 3 août dernier, la manifestation "contre les violences policières" avait rassemblé environ 1.700 personnes, à Nantes. Ce samedi, la mobilisation semble être moins importante. 

16h10 : 22 personnes ont été interpellées depuis ce samedi matin à Nantes, détaille le préfet de Loire-Atlantique sur son compte Twitter. 

16h06 : les manifestants sont une fois de plus repoussés par les policiers au niveau de l'arrêt de tramway Commerce, à Nantes. 

La situation est toujours confuse, ce samedi après-midi, au niveau de l'arrêt du tramway Commerce, à Nantes.  - Radio France
La situation est toujours confuse, ce samedi après-midi, au niveau de l'arrêt du tramway Commerce, à Nantes. © Radio France - DR

16h00 : le réseau TAN indique que la ligne 2 du tramway est désormais coupée entre les stations Motte-Rouge et gare de Rezé-Pont-Rousseau.

15h50 : sur leurs caméras de vidéosurveillance, les policiers expliquent que l’utilisation de parapluies permet "aux black blocs de changer de tenues vestimentaires". Selon la préfecture de Loire-Atlantique, "un gendarme est très légèrement blessé."

15h48 : le nombre est désormais de 21 interpellations en marge de la manifestation, ce samedi à Nantes, rapporte la préfecture de Loire-Atlantique. 

15h45 : plusieurs centaines de personnes sont maintenant présentes au niveau de l'allée Brancas, à Nantes. Elles font face aux policiers. 

Les manifestants face aux forces de l'ordre, près de l'allée Brancas à Nantes.  - Radio France
Les manifestants face aux forces de l'ordre, près de l'allée Brancas à Nantes. © Radio France - DR

15h40 : les policiers aidés par des renforts de camions tentent d'éloigner les manifestants de l'île Feydeau, à Nantes. 

Les policiers sont présents en nombre sur l''île Feydeau.  - Radio France
Les policiers sont présents en nombre sur l''île Feydeau. © Radio France - DR

15h37 : la TAN modifie le trajet de certains de ses bus et tramways en raison de la manifestation. 

15h30 : les policiers, présents en nombre, sont en train de charger. Ils repoussent en ce moment les manifestants vers la gare sud, à Nantes, à coups de tirs de gaz lacrymogène. 

15h25 : "Moins de costards, plus de homards". Plusieurs vitrines protégées par des panneaux en bois sont taguées, place du Commerce à Nantes. 

Plusieurs vitrines protégées par des panneaux en bois sont taguées par des manifestants.  - Radio France
Plusieurs vitrines protégées par des panneaux en bois sont taguées par des manifestants. © Radio France - DR
Plusieurs vitrines protégées par des panneaux en bois sont taguées par des manifestants.  - Radio France
Plusieurs vitrines protégées par des panneaux en bois sont taguées par des manifestants. © Radio France - DR

15h17 : plusieurs vitrines de magasins ont été brisées, près de la croisée des trams, selon la police nationale. Cette dernière parle d'actes commis par des "black blocs". 

15h13 : les forces de l'ordre bloquent l'accès au cours des 50 Otages, à Nantes. C'est pourtant la seule artère où les manifestants ont le droit de défiler, selon le périmètre mis en place par la préfecture de Loire-Atlantique. 

15h05 : difficile de donner un chiffre précis de la mobilisation, ce samedi après-midi à Nantes, car ils sont très dispersés. Notre journaliste sur place estime qu'ils sont "plus d'un millier" à se masser au niveau de la croisée des trams. 

Plus de 1.000 manifestants sont présents, ce samedi après-midi, à Nantes.  - Radio France
Plus de 1.000 manifestants sont présents, ce samedi après-midi, à Nantes. © Radio France - DR

14h56 : un épais nuage de fumée s'élève dans le ciel, à hauteur du cours Franklin Roosevelt, à Nantes. 

Les manifestants font face aux forces de l'ordre, au niveau du cours Franklin Roosevelt, à Nantes.  - Radio France
Les manifestants font face aux forces de l'ordre, au niveau du cours Franklin Roosevelt, à Nantes. © Radio France - DR

14h44 : les forces de l'ordre sont positionnées devant le château des ducs de Bretagne. Elles interdisent son accès ainsi que celui à la rue de Strasbourg, à Nantes. 

Les forces de l'ordre interdisent l'accès au château des ducs de Bretagne, à Nantes.  - Radio France
Les forces de l'ordre interdisent l'accès au château des ducs de Bretagne, à Nantes. © Radio France - DR

14h42 : les manifestants n'empruntent pas le cours des 50 Otages, à Nantes, seule artère où la manifestation est autorisée par les forces de l'ordre. Ils préfèrent prendre la direction du château des ducs de Bretagne. 

Les manifestants se dirigent vers le château des ducs de Bretagne, à Nantes.  - Radio France
Les manifestants se dirigent vers le château des ducs de Bretagne, à Nantes. © Radio France - DR

14h34 : la situation est en train de se tendre, entre le quai de la Fosse et la place du Commerce à Nantes. Les forces de l'ordre ont lancé plusieurs gaz lacrymogènes. Certains manifestants, très éparpillés, répliquent et lancent à leur tour des pierres sur un camion de gendarme. 

La situation se tend, ce samedi après-midi, entre le quai de la Fosse et la place du Commerce à Nantes. - Radio France
La situation se tend, ce samedi après-midi, entre le quai de la Fosse et la place du Commerce à Nantes. © Radio France - DR

14h25 : bloqués par les forces de l'ordre, les manifestants se dirigent maintenant vers le quai de la Fosse. Quelques poubelles viennent d'être renversées, rapporte le journaliste de France Bleu Loire Océan sur place. 

Les manifestants se dirigent maintenant vers le quai de la Fosse, à Nantes.  - Radio France
Les manifestants se dirigent maintenant vers le quai de la Fosse, à Nantes. © Radio France - DR

14h23 : 18 personnes ont été interpellées et plusieurs objets saisis, selon la préfecture de Loire-Atlantique. 

14h20 : le cortège remonte la rue d'Alger pour se diriger vers la place Graslin. L'accès est pour le moment bloqué, les forces de l'ordre repoussent les manifestants. 

Le cortège ne peut pas accéder à la place Graslin, à Nantes, bloquée par les forces de l'ordre. - Radio France
Le cortège ne peut pas accéder à la place Graslin, à Nantes, bloquée par les forces de l'ordre. © Radio France - DR

14h11 : plusieurs "gilets jaunes" composent le cortège de manifestants. Parmi eux, Monique et Dallia, deux Nantaises. 

Monique et Dallia, deux "gilets jaunes" qui défilent, ce samedi après-midi à Nantes. - Radio France
Monique et Dallia, deux "gilets jaunes" qui défilent, ce samedi après-midi à Nantes. © Radio France - DR

14h00 : les manifestants quittent la place du Général Mellinet, à Nantes. Ils se dirigent à présent vers les quais - la rue Copernic étant bouclée - au rythme de "tout le monde déteste la police" et "police nationale, police du capital."

Le cortège ne peut pas emprunter la rue Copernic et décide finalement de se diriger vers les quais.  - Radio France
Le cortège ne peut pas emprunter la rue Copernic et décide finalement de se diriger vers les quais. © Radio France - Grégory Jullian

13h52 : des manifestants dévoilent une banderole sur laquelle ils expriment leur solidarité avec les Hongkongais qui manifestent depuis plusieurs semaines contre la mainmise de la Chine sur l'île

Plusieurs nantais ont déployé une banderole de soutien aux manifestants hongkongais.  - Radio France
Plusieurs nantais ont déployé une banderole de soutien aux manifestants hongkongais. © Radio France - Grégory Jullian

13h46 : le journaliste indépendant Gaspard Glanz rapporte que "le camion transportant le homard géant pour la manifestation a été saisi par la police". Sur le compte Twitter de "Nantes Révoltée", on peut apercevoir ce homard en papier mâché. 

13h30 : 15 personnes ont été interpellées, selon la préfecture de Loire-Atlantique. Cette dernière confirme également la découverte de 22 cocktails Molotov en préparation, ce matin, et évoque la saisie de "10 mortiers".

13h20 : la TAN annonce la modification de certaines de ses lignes de bus en raison du rassemblement prévu, ce samedi à 14 heures, place Delorme à Nantes. 

13h00 : La présence policière est faible dans ce périmètre autorisé par la préfecture de police. Un hélicoptère de la gendarmerie survole tout de même la zone. 

Un hélicoptère de la gendarmerie survole la place du Général Mellinet, à Nantes.  - Radio France
Un hélicoptère de la gendarmerie survole la place du Général Mellinet, à Nantes. © Radio France - Grégory Jullian

12h51 : le pique-nique prévu sur la place du Général Mellinet, à Nantes, se déroule dans le calme. Environ 200 personnes déjeunent sous les grands arbres pour s'abriter du soleil. 

Environ 200 personnes sont rassemblées pour pique-niquer, ce samedi midi, à Nantes.  - Radio France
Environ 200 personnes sont rassemblées pour pique-niquer, ce samedi midi, à Nantes. © Radio France - Grégory Jullian

12h06 : les premiers manifestants arrivent sur la place du Général Mellinet, à Nantes. Parmi eux, on note la présence de gilets jaunes. L'ambiance est "bon enfant", rapporte notre reporter sur place. La présence policière est pour le moment faible. 

11h19 : la police de Loire-Atlantique annonce sur son compte twitter la découverte de 22 cocktails Molotov en préparation, rue Copernic près de la place Delorme, à Nantes, où un rassemblement est prévu à 14 heures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu