Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Discrimination à l'embauche dans le Cotentin ?

-
Par , France Bleu Cotentin
Cotentin

La Maison de l’Emploi et de la Formation a de nouveau testé les entreprises du Cotentin grâce à la méthode du "testing". À partir de critères tels que le sexe, l'âge, l'apparence physique, ce sont 658 candidatures qui ont été envoyées pour 222 offres d'emploi.

Capture d'écran d'une candidature envoyée par la Maison de l'Emploi et de la Formation du Cotentin
Capture d'écran d'une candidature envoyée par la Maison de l'Emploi et de la Formation du Cotentin - MEF - Droits Réservés

Est-ce qu'il y a de la discrimination à l'embauche dans le Cotentin ?

C'est à cette question que La Maison de l'Emploi et de la Formation (MEF) a tenté de répondre grâce au "testing". Un instrument de mesure reconnu depuis la loi sur l'égalité des chances (2016). Concrètement, cette méthode permet d'examiner les chances d'être retenu à un entretien d'embauche.

7 mois d'enquête

En 2019, pendant 7 mois, la MEF a répondu à 222 offres d'emploi. À partir de critères tels que : le sexe, l'âge, l'apparence physique, l'origine et le lieu d'habitation.  Pour chaque poste, deux candidatures sont envoyées. La première : le candidat de référence, un homme blanc, de 30 ans avec un patronyme français et sans photo sur le CV. La seconde : une femme en surpoids avec une photo sur son CV. 

La première : le candidat idéal, un homme blanc, de 30 ans avec un patronyme français et sans photo sur le CV. / Candidature fictive
La première : le candidat idéal, un homme blanc, de 30 ans avec un patronyme français et sans photo sur le CV. / Candidature fictive - MEF du Cotentin - DR
La seconde : une femme en surpoids avec une photo sur son CV. / Candidature fictive
La seconde : une femme en surpoids avec une photo sur son CV. / Candidature fictive - MEF du Cotentin - DR

Qualitativement, les CV des deux candidatures sont identiques :

  • Même formation : même type de baccalauréat, de diplômes supérieurs
  • Même nombre de postes occupés : deux ou trois en fonction de l’année d’obtention
  • Même nombre d’années d’expérience
  • Même domaine d’expérience

La Maison de l'Emploi et de la Formation considère qu'il y a discrimination à l'embauche dès lors que le "candidat idéal" reçoit une réponse favorable alors que la "femme en surpoids" reçoit une réponse négative.

Ce sont près de 658 candidatures qui ont été envoyées, tous secteurs d'activité confondus.

Les résultats publiés par la MEF

  • Les origines nationales 

26.7% de réponses positives pour le candidat de référence et 25.5% pour le candidat au patronyme africain. 

  • Les femmes

Le taux de réponse est de 26.25% pour les femmes et de 23.25% pour les hommes. On constate tout de même que les métiers sont toujours sexués, en effet les emplois industriels masculinisés sont ceux pour lesquels la candidate femme est davantage écartée. Pour les emplois féminisés en revanche c’est la candidature femme qui est privilégiée (cuisine, emplois administratifs).

  • Les seniors

Les seniors ont 25% de chance en moins d’accéder à un entretien de recrutement par rapport à un homme jeune. Pour les postes en contact avec la clientèle de serveur et vendeur, les séniors reçoivent 4 réponses quand les candidats de référence en reçoivent 9. 

  • Les femmes en surpoids

La différence de taux de réponses positives est de - 36,5 % au détriment de la candidate en surpoids. C’est pour des postes de serveur•se ou vendeur•se en particulier que le surpoids semble poser problème. Sur 20 postes de vendeur•se et serveur•se pour lesquels on note une préférence pour un candidat, dans 19 cas c’est le candidat de référence qui est préféré. L’autre candidate qui était une femme en surpoids a été écartée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu