Économie – Social

Dix entreprises s'engagent à aider les quartiers prioritaires à Limoges

Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin mercredi 28 septembre 2016 à 17:42

Le quartier de la Bastide à Limoges, l'un des 9 quartiers où les entreprises vont intervenir
Le quartier de la Bastide à Limoges, l'un des 9 quartiers où les entreprises vont intervenir © Radio France - Françoise Ravanne

Une charte "Entreprises et quartiers"a été signée ce mercredi dans le quartier de la Bastide entre des chefs d'entreprises privées ou opérateurs publics, l'Etat, l'Agglomération et la Ville. L'idée est d'accompagner les habitants, notamment les jeunes vers la réinsertion professionnelle.

Ce partenariat signé entre les pouvoirs publics, les collectivités locales que sont l'Agglomération et la ville de Limoges et une dizaine d'entreprises a pour but de redonner confiance aux habitants des quartiers dits prioritaires, en particulier aux jeunes chez qui le taux de chômage atteint 40 %.

Des stages , des interventions en milieu scolaire, des immersions en entreprise ne serait-ce que pour apprendre à respecter des horaires ou à avoir une tenue correcte : ce sont quelques unes des pistes que les 10 entreprises s'engagent à mettre en oeuvre.

Des entreprises qui veulent jouer un rôle en faveur de la jeunesse des quartiers

"Il faut leur redonner confiance et leur montrer qu'ils ont des qualités" C''est de cette manière que le directeur du distributeur d'électricité ENEDIS Jean Luc Gautier explique sa démarche. ENEDIS fait partie des 10 entreprises qui vont s'investir dans l'opération destinée à lutter contre l'exclusion avec La Poste, Legrand, EDF, la SNCF, Orange, Schneider-Electric, Engie et le groupe SOLIG. Le groupe SOLIG qui est à la tête de six grandes enseignes de magasins et dont la directrice des ressources humaines se dit prête à offrir des stages d'une semaine aux jeunes des quartiers. "Ils auront des tuteurs pour les accompagner et découvrir toutes les ficelles de nos métiers" explique Raphaëlle Rouchaud.

Des groupes de travail auront lieu régulièrement avec les entreprises pour faire le point sur leurs actions et un comité de suivi se réunira une fois par an. C'est FACE Limousin, la Fondation Agir Contre l'Exclusion qui sera chargée de coordonner l'opération.